Annales maritimes et coloniales, Volume 2

Front Cover
Imprimerie Royale, 1816 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 12 - ... et artistes employés dans l'expédition. La quatrième partie prescrira au sieur de la Pérouse la conduite qu'il devra tenir avec les peuples sauvages et les naturels des divers pays qu'il aura occasion de découvrir ou de reconnaître. La cinquième enfin lui indiquera les pré-- cautions qu'il devra prendre pour conserver la santé de ses équipages. • PREMIÈRE PARTIE. Plan du voyage } ou projet de navigation» LE sieur de la Pérouse appareillera de la rade de Brest aussitôt que toutes...
Page 395 - L'assureur n'est point tenu des prévarications et fautes du capitaine et de, l'équipage , connues sous le nom de baraterie de patron , s'il n'ya convention contraire. 354- L'assureur n'est point tenu du pilotage, touage et îamanage, ni d'aucune espèce de droits imposés sur le navire et les marchandises. 355...
Page 396 - Toute réticence, toute fausse déclaration de la part de l'assuré, toute différence entre le contrat d'assurance et le connaissement, qui diminueraient l'opinion du risque ou en changeraient le sujet, annulent l'assurance. L'assurance est nulle, même dans le cas où la réticence, la fausse déclaration ou la différence n'auraient pas influé sur le dommage ou la perte de l'objet assuré.
Page 252 - ... on les charge; on allume > et elles vont seules et en toute hâte se faire décharger à l'autre bout de la route. Le voyageur qui les voit ainsi de loin traverser la campagne , en croit à peine ses yeux. Mais qu'y at-il de plus surprenant , et d'où puissent naître un jour des conséquences plus fécondes, que ce dont nous venons tous d'être les témoins ? Un vaisseau a franchi les mers sans voiles, sans rames, sans matelots.
Page 187 - L'homme isolé et séparé du monde entier , est resserré dans une prison étroite , d'où il ne peut sortir , tandis que la mort y entre de toutes parts.
Page 251 - Les premiers colons viennent d'y franchir une chaîne de montagnes qui leur cachait des contrées immenses d'une fertilité prodigieuse. Dans quelques générations ce pays sera couvert d'un peuple d'origine européenne, étudiant la nature , révérant son auteur , observant les lois de l'humanité. Mais, tout cela, c'est la précision de l'astronomie qui l'a rendu possible ; et cette précision, ce sont les formules de nos géomètres qui la lui ont donnée.
Page 56 - Ces limites suivront la rivière d'Arawari, depuis son embouchure la plus éloignée du cap Nord jusqu'à sa source, et ensuite une ligne droite tirée de cette source jusqu'au Rio Branco vers l'Ouest.
Page 43 - ... condition, en procurant à leur pays les légumes, les fruits et les arbres utiles d'Europe, en leur enseignant la manière de les semer et de les cultiver, en leur faisant connaître l'usage qu'ils doivent fSire de ces présens, dont l'objet est de multiplier, sur leur sol, les productions nécessaires à des peuples qui tirent presque toute leur nourriture de la terre.
Page 452 - ... diverses mues par le moulin à draguer. Le curage de l'avant-bassin des formes n'est pas la seule fonction du moulin à draguer qui en remplit d'autres encore , d'autant plus importantes qu'elles se rapportent à des objets de fabrication dont on a un besoin continuel dans les ports de marine militaire. C'est pour ces objets de fabrication que M. Hubert a adapté à son moulin d'autres machines qui emploient très-utilement la force du vent , pendant les intermittences du dragage.
Page 56 - Guyanes française et portugaise sont fixées à la rivière d'Arawari, qui se jette dans l'Océan audessus du cap Nord près de l'île Neuve et de l'île de la Pénitence, environ à un degré un tiers de latitude septentrionale.

Bibliographic information