Recherches sur plusieurs points de l'astronomie égyptienne, appliquées aux monumens astronomiques trouvés en Égypte

Front Cover
F. Didot, 1823 - Astronomy - 318 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 300 - ... et autant de rois. Or, trois cents générations font dix mille ans ; car trois générations valent cent ans ; et les quarante et une générations qui restent au delà des trois cents font mille
Page 149 - Thèbes passaient pour être très-versés dans l'astronomie et dans la philosophie. C'est d'eux , ajoutait-il , que vient l'usage de régler le temps, non d'après la révolution de la lune , mais d'après celle du soleil; ils ajoutent aux 12 mois de 30 jours chacun, cinq jours tous les ans; et comme il reste encore, pour compléter la durée de l'année , une certaine portion de jour, ils en forment une période composée d'un nombre rond de jours et d'années suffisants pour que les parties excédantes...
Page 301 - ... n'avait apporté aucun changement en Egypte ; que les productions de la terre et les inondations du Nil avaient été les mêmes, et qu'il n'y avait eu ni plus de maladies, ni une mortalité plus considérable.
Page 301 - ... maintenant, et qu'il s'était couché aussi deux fois à l'endroit où nous voyons qu'il se lève aujourd'hui ; que cela n'avait apporté aucun changement en Egypte ; que les productions de la terre et les inondations du Nil avaient été les mêmes , et qu'il n'y avait eu ni plus de maladies...
Page 216 - ... l'année de Sirius ; mais des astronomes expérimentés affirment qu'il est impossible que le lever héliaque d'une étoile ait pu servir de base à des observations exactes sur un pareil sujet, surtout dans un climat où le tour de l'horizon est toujours tellement chargé de vapeurs, que dans les belles nuits on ne voit jamais d'étoiles à quelques degrés au-dessus de l'horizon , dans les seconde et troisième grandeurs , et que le soleil même, à son lever et à son coucher, se trouve entièrement...
Page 147 - On nous fit voir, dit le savant géographe, les maisons des prêtres, ainsi que les endroits où avaient demeuré Platon et Eudoxe. Ces philosophes étant venus ensemble à Héliopolis, y passèrent, selon quelques auteurs, treize années dans le commerce des prêlres.
Page 268 - Sphère à représenter sur un plan, il aura choisi tout naturellement celui de l'équateur ; il aura placé au centre le Pôle boréal , autour duquel il aura dessiné les différentes constellations dans l'ordre de leur passage au...
Page 268 - ... suivi les distances à l'équateur ou les déclinaisons telles qu'il aura pu les connaître; c'est ce dont il est impossible de s'assurer , puisqu'il n'a indiqué la place d'aucune étoile.
Page 110 - Biot en se résumant, être un monument sur lequel des positions astronomiques précises sont exprimées conformément aux règles d'une géométrie exacte, avec l'intention formelle de désigner spécialement certains phénomènes remarquables de l'année solaire et de la révolution diurne du ciel, tels qu'ils s'opéraient environ 700 ans avant 'l'ère chrétienne dans le lieu même où ce mouvement était placé.
Page 149 - ... très-versés dans l'astronomie et dans la philosophie. C'est d'eux , ajoutait-il , que vient l'usage de régler le temps, non d'après la révolution de la lune , mais d'après celle du soleil; ils ajoutent aux 12 mois de 30 jours chacun, cinq jours tous les ans; et comme il reste encore, pour compléter la durée de l'année , une certaine portion de jour, ils en forment une période composée d'un nombre rond de jours et d'années suffisants pour que les parties excédantes étant ajoutées...

Bibliographic information