Miroir historique,

Front Cover
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 104 - Reynie, jusqu'alors simple lieutenant de police, le titre de lieutenant général de police de la ville, prévôté et vicomte de Paris...
Page 116 - Une haute-cour nationale, formée de membres du tribunal de cassation et de hauts-jurés, connaîtra des délits des ministres et agens principaux du pouvoir exécutif, et des crimes qui attaqueront la sûreté générale de l'état, lorsque le corps législatif aura rendu un décret d'accusation. Elle ne se rassemblera que sur la proclamation du corps législatif, et à une distance de 3o,ooo toises au moins du lieu où la législature tiendra ses séances.
Page 300 - Le porteurd'eau, la crieuse de vieux chapeaux, le marchand de ferraille, de peaux de lapin, la vendeuse de marée, c'est à qui chantera sa marchandise sur un mode haut et déchirant. Tous ces cris discordants forment un ensemble, dont on n'a point d'idée lorsqu'on ne l'a point entendu.
Page 144 - ... du conseil d'Etat, de quatorze conseillers d'Etat, et de vingt membres de la cour de cassation. Les sénateurs, les conseillers d'Etat et les membres de la cour de cassation sont appelés par ordre d'ancienneté.
Page 303 - Qui n'a pas senti un vif plaisir en entendant le soir du fond de son lit le son mélodieux de ces orgues nocturnes qui égaient les ténèbres et abrègent les longues heures d'hiver?
Page 32 - Lombards), ne résulterait-il pas dans l'atmosphère des parties atténuées qui pinceraient la fibre là plutôt qu'ailleurs ? Et de là naissent peut-être ce sentiment vif et léger qui distingue le Parisien, cette étourderie, cette fleur d'esprit qui lui est particulière. Ou si ce ne sont pas ces particules animées qui donnent à son cerveau ces vibrations qui enfantent la pensée...
Page 300 - ... ferraille, de peaux de lapin, la vendeuse de marée, c'est à qui chantera sa marchandise sur un mode haut et déchirant. Tous ces cris discordants forment un ensemble, dont on n'a point d'idée lorsqu'on ne l'a point entendu. L'idiome de ces crieurs ambulants est tel, qu'il faut en faire une étude pour bien distinguer ce qu'il signifie. Les servantes ont l'oreille beaucoup plus exercée que l'académicien; elles descendent l'escalier pour le dîner de...
Page 41 - Quand on s'est trompé, il faut se réformer. Non, Paris n'est point une tête trop grosse et disproportionnée pour le royaume. Cette figure de rhétorique, que j'avais adoptée, est sans justesse ; car sans une grande capitale, il ne faut espérer chez un peuple ni politesse, ni ressources, ni instruction. Les grandes villes ne dévorent point les campagnes ; elles ne les rendent que plus florissantes par les moyens de reproduction et de consommation. L'agriculture n'est jamais plus brillante qu'alentour...
Page 294 - Qu'au seul nom de l'illustre frère Tout maçon triomphe aujourd'hui; S'il reçoit de nous la lumière, L'univers la reçoit de lui.
Page 301 - Le petit peuple est naturellement braillard à l'excès, il pousse sa voix avec une discordance choquante. On entend de tous côtés des cris rauques, aigus, sourds. « Voilà le maquereau, qui n'est pas mort, il arrive, il arrive! Des harengs qui glacent, des harengs nouveaux! Pommes cuites au four ! il brûle, il brûle, il brûle ! » Ce sont des gâteaux froids ! « Voilà le plaisir des dames, voilà le plaisir ! » C'est du croquet. « A la barque, à la barque, à l'écailler !

Bibliographic information