Voyage en Bourgogne: suivi de melanges littéraires

Front Cover
Chez Martinon, 1845 - Brest (France) - 382 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 130 - à autrui ce que tu ne veux pas qu'on te fasse . » II avoit ordonné qu'elle fût gravée dans son palais et sur les murs des édifices publics.
Page 6 - ... sous-diacres mangeaient des boudins et des saucisses sur l'autel, devant le célébrant, jouaient sous ses yeux aux cartes et aux dés, mettaient dans l'encensoir des morceaux de vieilles savates pour lui en faire respirer l'odeur.
Page 120 - Míicon (du sixième siècle), un évoque ayant soutenu i)u'on ne pouvait ni qu'on ne devait qualifier les femmes de créatures humaines, la question fut agitée pendant plusieurs séances. On disputa vivement; les avis semblaient partagés; mais enfin les partisans du beau sexe l'emportèrent : on décida, on prononça solennellement qu'il faisait partie du genre humain.
Page 373 - Morlaix, en Bretagne, il existe, dit-on, de petits hommes d'un pied de haut , vivant sous terre , marchant et frappant sur des bassins. Ils étalent leur or et le font sécher au soleil. L'homme qui tend la main modestement reçoit deux...
Page 358 - ... éclaire un bahut, sur lequel une énorme masse de pain de seigle est ordinairement posée sur une serviette grossière. Deux bancs , ou plutôt deux coffrets sont établis le long du bahut, qui sert de table à manger.
Page 362 - Scaer au moment du mariage ; on en place un devant le mari , l'autre devant la femme : la lumière la moins brillante indique celui des deux qui doit mourir le premier. L'eau et le feu, comme chez les anciens, jouent un grand rôle dans la Bretagne...
Page 380 - ... de feu s'élèvent dans les airs, un bruit de chaînes se fait entendre; bientôt on trouve une tonne d'or. Parvient-on à l'élever au bord du trou, un mot qui TOUS échappe la précipite dans l'abîme à mille pieds de profondeur.
Page 142 - Enfin, et c'est là mon supplice de tous les jours, de toutes les heures, de tous les instants, enfin, dis-je, ressemblant, dans toute sa personne, à un vieux antiphonaire de village.
Page 373 - ... des images qu'on fait toucher à la statue du demi-dieu, on frotte son front, son genou, son bras paralysé contre une pierre merveilleuse, on jette des liards et des épingles dans les fontaines, on y trempe sa chaise pour se guérir, sa ceinture pour accoucher sans peine, son enfant pour le rendre inaccessible à la douleur.
Page 234 - Louis, avec la reine sa mère , son frère et sa sœur, l'empereur de Constantinople , les fils des rois d'Aragon et de Castille, le duc de Bourgogne , six comtes, etc., etc.

Bibliographic information