Biographie bretonne: recueil de notices sur tous les Bretons qui se sont fait un nom soit par leurs vertus ou leurs crimes, soit dans les arts, dans les sciences, dans les lettres, dans la magistrature, dans la politique, dans la guerre, etc., depuis le commencement de l'ère chrétienne jusqu'à nos jours, Volume 2

Front Cover
Cauderan, 1857 - Brittany (France)
1 Review
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

Rosily p.777

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 200 - ... de veiller avec soin sur les fidèles du diocèse qui lui est confié, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi , et de maintenir de tout son pouvoir la constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par le roi.
Page 68 - Les frères de la doctrine chrétienne qu'on appelle ignorantins sont survenus pour achever de tout perdre ; ils apprennent à lire et à écrire à des gens qui n'eussent dû apprendre qu'à dessiner et à manier le rabot et la lime, mais qui ne le veulent plus faire ; ce sont les rivaux et les successeurs des jésuites.
Page 176 - Les véritables Motifs de la Conversion de l'abbé de la Trappe, avec quelques réflexions sur sa vie et sur ses écrits, ou les Entretiens de Timocrate et de Philandre sur un livre qui a pour titre : les Saints Devoirs de la Vie monastique.
Page 416 - Commerce honnête, ou considérations politiques contenant les motifs de nécessité, d'honneur et de profit qui se trouvent à former des compagnies de personnes de toutes conditions pour l'entretien du négoce de mer en France, par un habitant de Nantes; Nantes, 1646, 1651, in-4°- il en a paru un Extrait à Paris, 1659, in-4".
Page 381 - Olivier Maillard, publiée en 1828 comme monument de la langue française au xve siècle, avec une notice sur l'auteur, des notes et une table des matières, par Gabriel Peignot.
Page 146 - La convention nationale déclare Louis Capet, dernier roi des Français, coupable de conspiration contre la liberté de la nation, et d'attentat contre la sûreté générale de l'État.
Page 4 - Antoine, dont je connaissais toute la médiocrité; petit homme, bon à mettre sur une toilette, faisant de jolis vers, écrivant agréablement des bagatelles , mais sans consistance et sans caractère. Je vis d'autres députés patriotes à la toise...
Page 282 - D'autres avaient soin de vider toute l'eau qui se trouvait dans la maison où il était mort quelquun, de peur que l'âme du défunt ne s'y noyât; ils mettaient aussi des pierres auprès du feu que L'on allume la veille de la Saint-Jean, afin que leurs pères et leurs ancêtres vinssent s'y chauffer à leur aise. La nouvelle lune était adorée à genoux , et l'oraison dominicale récitée en son honneur. Le premier jour de l'an, on célébrait une espèce <le sacrifice aux fontaines publiques ,...
Page 34 - Mais ce qui m'est plus impossible encore, c'est de supporter la honte do m'asseoir dans son enceinte avec des hommes de sang, alors que leur avis, précédé de la terreur, l'emporte sur celui des gens de bien, alors que Marat l'emporte sur Pétion. Si...
Page 181 - DÉMONTRER les rapports physiques et moraux des Bretons de l'Armorique avec les anciens Gaulois , établir l'identité de la langue de ces deux peuples, sur la conformité qui règne encore entre le...

Bibliographic information