Lettres sur l'Italie, Volume 1

Front Cover
Ménard et Desenne, 1819
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 137 - II me tardait que les premiers rayons du jour montrassent à mes yeux cette ancienne capitale de l'univers. Enfin je vois Rome. Je vois ce théâtre où la nature humaine a été tout ce qu'elle pourra être, a fait tout ce qu'elle pourra faire, a déployé toutes les vertus, a étalé tous. les, vices, a enfanté les héros les plus sublimes et les monstres les plus exécrables, s'est élevée jusqu'à Rrutus, a descendu jusqu'à Néron, est remontée jusqu'à Marc-Aurèle.
Page 165 - Cascatelles est charmante. On passe sous les arbres les plus rians, à travers les mûriers, les figuiers, les peupliers, les platanes ; on foule les gazons les plus verts, les fleurs les plus odorantes : on entend dans les bois voisins les concerts de mille oiseaux ; des chevaux descendent des montagnes; des troupeaux paissent sur leurs sommets et les blanchissent : le bruit argentin des clochettes brille, pour ainsi dire, dans les airs.
Page 127 - C'est un dicton vide de sens, que celui qui fixe à Sienne. la patrie du bon langage italien. Cette langue n'a point encore de patrie , de domicile ; elle est errante : elle mendie encore de tous les côtés , sur-tout en France.
Page 169 - Adieu encore, belles ondes. C'est votre écume, votre murmure, votre fraîcheur, le trouble et la paix dont vous pénétrez à la fois mes sens ; c'est tout ce que je vois, j'entends, je sens autour de vous, que je regretterai encore dans le sein de ma famille et de mes amis ; et non pas tous ces marbres, tous ces bronzes, toutes ces toiles, tous ces monumens tant vantés.
Page 100 - S'il ne fallait que di;s cœurs pour remonter sur le trône de ses pères, elle y remonterait avant peu. Elle est la bonté même , mais cette bonté que la raison ne commande point, qui coule du cœur , qui a de la grâce , qui charme , qui se fait adorer , qui suppose tant de vertus , et qui n'en paraît pas une. Puisse la duchesse....
Page 137 - Enfin, je vois Rome. ..je vois ce théâtre où la nature humaine a été tout ce qu'elle pourra être, a fait tout ce qu'elle pourra faire, a déployé toutes les vertus, a étalé tous les vices, a enfanté les héros les plus sublimes et les monstres les plus exécrables, s'est élevée jusqu'à Brutus, a descendu jusqu'à Néron, est remontée jusqu'à Marc-Aurèle... Cet air que je respire à présent, c'est cet air que Cicéron a frappé de tant de mots éloquents, les Césars de tant de mots...
Page 3 - Tombe et roule à grand bruit; puis, calmant son courroux, Sur un lit plus égal répand des flots plus doux, Et, sous un ciel d'azur, coule, arrose et féconde Le plus riant vallon...
Page 134 - ... surtout d'arbres fruitiers. Dans le printemps, Florence est au milieu d'un bouquet de fleurs, et mérite de porter son nom. Mais à mesure qu'on s'en éloigne , le terrain devient inégal, la culture monotone, la terre stérile , les hommes rares , les femmes laides , les troupeaux maigres : toute la nature enfin dégénère. En avançant dans la Toscane, j'ai trouvé Sienne , qui n'a rien de remarquable que le groupe des trois Grâces, placé au milieu de la sacristie de la cathédrale , entre...
Page 218 - ... pour eux les éternelles ténèbres de la mort! — Quand ils se sentirent tous les deux dans le tombeau ! En continuant notre route , mon guide m'apprit l'histoire de ces catacombes. Il m'en, parlait avec un intérêt qui prouvait son imagination et sa foi. « C'est ici, me disait-il avec feu, que les chrétiens persécutés par les Césars , se rendaient, vers le soir, pour célébrer leurs mystères. Femmes, enfans, vieillards, riches, pauvres, tous ici accouraient à Dieu.
Page 87 - Galerie: c'est un trait d'esprit et de justice tout à la fois : ils Semblent réunis pour faire tous ensemble aux étrangers les honneurs de leur palais et des restes de leur puissance. Quelques uns de ces bustes sont exécutés en porphire.

Bibliographic information