Geschichte Europas: seit den verträgen von 1815 bis zum Frankfurter frieden von 1871, Volume 3

Front Cover
W. Hertz, 1901 - Europe
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 381 - Reis-Efendi, declared that if His Majesty's Government would abstain from pressing the Greek question the Porte was ready to enter into engagements most advantageous to Great Britain and the Sultan would in that case even go the length of according a kind of constitution to his people.
Page 381 - Alliés à la face du monde, sans m'écarter des principes de désintéressement qu'ils consacrent, sans former d'autres voeux que ceux qu'ils m'obligent d'énoncer et de remplir. Je sais que la force des choses peut amener un résultat contraire à nos désirs ou à nos prévisions; mais je crois qu'il sera bien plus probable, si l'espoir d'un secours même indirect, encourage la résistance de la Porte, et...
Page 381 - ... intime union est le moyen le plus efficace d'assurer la tranquillité de l'Europe et qui si, malgré nos efforts, elle venait à être troublée, cette union pourrait seule la rétablir sur des bases solides. En me rappelant les affaires d'Espagne, Votre Majesté réveille un souvenir que je me à plais conserver. Je serais heureux dans des circonstances sinon semblables, du moins analogues, de m'acquitter de l'obligation que mon frère, à cette époque mémorable, avait contractée envers l'auguste...
Page 381 - ... l'hypothèse de sa chute. Mon Ambassadeur est chargé de développer à Votre Majesté toute ma pensée sur cette grave question; mais il lui fera connaître, en même temps, ma ferme résolution de continuer à concerter, comme je l'ai fait jusqu'ici, la marche de mon cabinet avec la politique de Votre Majesté.
Page 354 - ... point laisser périr la monarchie; ce nom renfermait en lui deux individualités : l'une, éloquente interprète des sentimens royalistes, avait anciennement défendu les prérogatives de la couronne avec force et talent ; elle avait aussi voulu réorganiser la société , rendre au clergé sa prépondérance dans l'État, créer une puissante aristocratie, l'environner de privilèges...
Page 381 - Villèle, par la raison que l'ascendant de celui-ci userait trop promptement le renfort et crédit que lui apporterait son nouveau collègue, et que bientôt l'un et l'autre seraient renversés avec un plus grand danger pour la chose publique. J'ai objecté la...
Page 146 - Réponse aux questions de M. le comte de La Ferronnays relatives aux affaires de l'Orient Lues au conseil et approuvées par le Roi 30. ¿и. 1824. Ягф. Carie. Russie 167 fol. 100—121. Seridjte bc gontenonS 6. ЯрШ 1828. — Instructions pour M. le duc de Mortemart 1. iDini. ^itDatbriefc SaferronnaçS

Bibliographic information