Annales maritimes et coloniales: publiées avec l'approbation du ministre de la marine et des colonies

Front Cover
Imprimerie royale, 1828 - France
1 Review
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

necrologe p.831

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 3 - Recueil de lois et ordonnances royales, règlemens et décisions ministérielles, mémoires, observations et notices particulières , et généralement de tout ce qui peut intéresser la marine et les colonies , sous les rapports militaires , administratifs , judiciaires , nautiques, consulaires et commerciaux; publié avec l'approbation de S.
Page 300 - La pièce n° 4 a un objet spécial très important et traité de la manière la plus complète. Ce travail atteste dans son auteur un zèle et une persévérance dignes des plus grands éloges. On a pris ces divers motifs en considération , et il a été décidé , i°. que le prix de statistique pour l'année 1827 serait décerné à la pièce u° i , qui contient la statistique de l'île de Bourbon. L'auteur est M. THOMAS , ancien administrateur. 2».
Page 725 - ... se trouvait dans le même état de bonté que lors de son application. Il est à présumer que les bordages de ses œuvres vives ont été préservés, ainsi que le calfatage; en sorte que le navire n'a exigé d'autre dépense que celle de la réparation pure et -simple de ses avaries; tandis que, s'il n'avait pas été feutré , il aurait fallu le caréner de nouveau, et peut-être délivrer plusieurs bordages ; ce qui aurait occasionné un radoub plus ou moins considérable. Le cuivre de deux...
Page 299 - L'Académie a reconnu avec satisfaction que les études statistiques font chaque année des progrès sensibles. Les exemples mémorables qui ont été donnés depuis longtemps dans la capitale, ont imprimé une heureuse direction à ce genre de recherches. Parmi les ouvrages qui ont été , cette dernière année, présentés au concours , les pièces n° i et n° 4 ont principalement fixé l'attention de l'Académie. Elle a vu dans la première le tableau de la seule possession qui reste à la France...
Page 656 - ... de pareilles circonstances. C'est pourquoi, en faisant ressortir les avantages qui pourraient résulter , pour notre expédition , du concours de l'artillerie de marine , j'ai pensé entrer dans les vues sages du gouvernement et des militaires éclairés qui ne désirent que la prospérité et...
Page 96 - Le combat, qui avait commencé vers cinq heures, dura jusqu'à neuf heures. Il fut constamment à l'avantage de l'armée combinée, dont le feu avait une supériorité décidée sur celui des vaisseaux anglais; mais cette armée, qui ne pouvait, à cause de la brume, profiter des avantages de sa position, en éprouva tout le désavantage, qui fut de voir deux de ses vaisseaux désemparés tomber en dérive dans la ligne ennemie. A la nuit, le feu ayant entièrement cessé de part et d'autre, les...
Page 653 - ... sur diverses positions fortifiées, soit sur des côtes, soit sur des hauteurs; ils peuvent tenir lieu des affûts de côte et de place, et servir à défendre des retranchemens; il peut d'ailleurs se présenter des circonstances où des pièces de mer d'un petit calibre, avec leurs affûts, rendraient plus de services...
Page 300 - Qu'il serait fait la mention la plus honorable de l'ouvrage de M. le docteur Falret sur les suicides et les morts subites, et qu'en décernant cet accessit, on exprimerait le regret de ne trouver, dans les dispositions du fondateur, aucun autre moyen de témoigner l'estime de l'Académie pour des recherches aussi laborieuses et aussi utiles.
Page 653 - J9 ) réuni des forces de terre et de mer, qu'il pourrait être utilisé d'une manière avantageuse, sans qu'if fût même nécessaire pour cela de lui donner de nouvelles attributions: il peut être employé sous les ordres du général commandant l'expédition, pour faire le service d'artillerie de terre, conjointement avec les troupes d'artillerie destinées pour cet objet; et, en cela, je crois qu'il ne serait ni superflu ni inutile. L'expédition...
Page 95 - Nelson contrarié par les vents perdait ainsi ge le un temps précieux dans des courses inutiles , l'amiral Villeneuve , dont la flotte s'était encore augmentée de deux vaisseaux et d'une frégate venus de Rochefort , faisait attaquer le Diamant , fort que les Anglais avaient rendu en quelque sorte inexpugnable en ajoutant les ressources de l'art à ce que la nature avait déjà fait pour cette position. Le 4 juin, quelques jours après la prise de ce fort , la flotte combinée appareilla à la...

Bibliographic information