Histoire des mathématiques, dans laquelle on rend compte de leurs progrès depuis leur origine jusqu'à nos jours: où l'on expose le tableau & le développement des principales découvertes, les contestations qu'elles ont fait nâitre, & les principaux traits de la vie des mathématiciens les plus célebres, Volume 1

Front Cover
C.A. Jombert, 1758 - Science
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 57 - Ce seroit s'apprêter bien des motifs d'incertitude , que d'adopter aveuglément tous les témoignages des auteurs anciens qui ont parlé de l'origine de l'astronomie. On peut les voir rassemblés dans le livre savant.que M.
Page 219 - II ya même , à mon avis , une sorte de puérilité dans cette affectation de ne point parler d'un genre de grandeur, des triangles, par exemple, avant que d'avoir traité au long des lignes et des angles : car pour peu que , s'astreignant à cet ordre , on veuille observer la rigueur géométrique , il faut faire les mêmes frais de démonstrations , que si l'on eût commencé par ce genre d'étendue plus composé , et d'ailleurs si simple , qu'il n'exige pas qu'on s'y élève par degrés.
Page 58 - H tôt doré , de 365 coudées de tour , & d'une de large , fur chacune des divifions duquel écoit marqué un jour de l'année avec le lever & le coucher des étoiles fixes qui lui convenoit. Cela s'entend du lever & du coucher héliaque dont les Anciens tenoient beaucoup...
Page 53 - ... de découvrir, ne furent point affectés, nous ne » devons pas concevoir une idée...
Page 318 - ... âge, passé dans un mariage stérile, et cinq ans de plus, il eut un fils, qui mourut après avoir atteint la moitié de l'âge de son père , et celui-ci ne lui survécut que de cinq ans.
Page 173 - La méthode fynthétique & la méthode analytique paroiffent d'abord différer infiniment entre elles. Cependant , quand on les obfervera de près, on trouvera qu'au fond elles fe rapprochent beaucoup plus qu'on ne penfe. Dans la première , on va du fimple au compofé , du connu à l'inconnu , du tronc aux rameaux. Dans la féconde, on va du compofé au fimple , de l'inconnu au connu , des rameaux au tronc. Les points de départ , font difFérens : mais la route ÔC le terme font au fond les mêmes.
Page 56 - Atlas quelques momens , expliquée par des leçons d'Aftronomie que ce héros en reçut dans une vifite qu'il lui rendit. Ce prétendu Roi de Mauritanie . quoique mis par Riccioli avec bien d'autres dans fon Catalogue , n'eft pas plus un Aftronome...
Page 116 - Pythagoriciens d'Italie , s'il eût osé ; car il disoit dans sa vieillesse , au rapport de Théophraste , qu'il se repentoit d'avoir donné à la terre une place qui ne lui convenoit pas , de l'avoir mise au centre de l'univers , et d'en avoir fait le principe et la mesure des mouvemens célestes.
Page 437 - L'Italien suspendit l'aiguille sur son pivot, et peut-être en resta là. L'Anglais imagina la suspension de la boîte où l'aiguille est contenue. Les noms des rumbs de vents ont été dérivés , dans l'Océan , de la langue qui fournissait le plus de...
Page 51 - Servius,w tclog. aflîgner à chacun une portion de terre égale à celle qu'il poflfedoit avant l'inondation. Telle fut, dit-on, l'origine de l'arpentage, première ébauche de la Géométrie, à laquelle néanmoins elle a donné le nom : car Géométrie , fignifie en Grec , mefure de la, terre , ou des terrains. Je remarque en...

Bibliographic information