LES EPOPEES FRANCAISES

Front Cover
1889
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 112 - Ils combattent, versant à flots leur sang vermeil. Le jour entier se passe ainsi. Mais le soleil Baisse vers l'horizon. La nuit vient. — Camarade, Dit Roland, je ne sais, mais je me sens malade. Je ne me soutiens plus, et je voudrais un peu De repos. — Je prétends, avec l'aide de Dieu, Dit le bel Olivier, le sourire à la lèvre, Vous vaincre par l'épce et non point par la fièvre.
Page 535 - Tours, deux forts volumes gr. in-8°). Nous n'avons rien à ajouter à ce que nous avons dit plus haut sur les éléments et sur les défauts de cette édition.
Page 112 - Ils se battent — combat terrible! — corps à corps. Voilà déjà longtemps que leurs chevaux sont morts; Ils sont là seuls tous deux dans une île du Rhône. Le fleuve à grand bruit roule un flot rapide et jaune, Le vent trempe en sifflant les brins d'herbe dans l'eau.
Page 538 - La Chanson de Roland. Texte, critique, traduction et commentaire, grammaire et glossaire par Léon Gautier.
Page 112 - Ne ferait pas un choc plus étrange et plus sombre. Déjà, bien avant l'aube, ils combattaient dans l'ombre. Qui, cette nuit, eût vu s'habiller ces barons, Avant que la visière eût dérobé leurs fronts, Eût vu deux pages blonds, roses comme des filles.
Page 505 - Daniel des leons guaresis, Guaris de mei l'anme de tuz perilz Pur les pecchez que en ma vie fis!
Page 74 - Dans ta garde dorée, il ya bien des reliques : > Une dent de saint Pierre, du sang de saint Basile, > Des cheveux de monseigneur saint Denis, > Du vêtement de la vierge Marie.
Page 272 - , suivant lui, « a chanté la messe et les apôtres aussi ; leurs douze chaires y sont toutes encore ; au milieu, la treizième, bien scellée et close ». Ce souvenir se rapporte évidemment à l'église appelée SainteSion, que l'on considéra de bonne heure comme occupant la place du Cénacle, où Jésus, en partageant le pain et le vin, avait institué le sacrement de l'Eucharistie.
Page 113 - L'ombre autour d'eux s'emplit de sinistres clartés. Ils frappent; le brouillard du fleuve monte et fume; Le voyageur s'effraie et croit voir dans la brume D'étranges bûcherons qui travaillent la nuit. Le jour naît, le combat continue à grand bruit; La pâle nuit revient, ils combattent; l'aurore Reparaît dans les cieux, ils combattent encore.
Page 113 - S'arrête et dit : — Roland, nous n'en finirons point. Tant qu'il nous restera quelque tronçon au poing, Nous lutterons ainsi que lions et panthères. Ne vaudrait-il pas mieux que nous devinssions frères? Écoute, j'ai ma sœur, la belle Aude au bras blanc, Épouse-la. — Pardieu ! je veux bien, dit Roland. Et maintenant buvons, car l'affaire était chaude.

Bibliographic information