Voyage aux régions équinoxiales du Nouveau Continent: fait en 1799, 1800, 1801, 1802, 1803 et 1804 par Al. de Humboldt et A. Bonpland, Volume 12

Front Cover
Libr. grecque, latine, allemande [puis:], 1826
0 Reviews
Contrairement à ce qui est indiqué dans le sous-titre, le récit de voyage proprement dit s'arrête autour du 20 avril 1801 lorsque les deux voyageurs, de retour de leur séjour sur l'île de Cuba, se dirigent vers Barancas Nuevas pour s'embarquer sur le Rio Magdalena (t. 12, p . 392). Par rapport à l'éd. orig. in-quarto, cette éd. "économique" in-octavo est donc incomplète.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 91 - ... plus ou moins rapide. Mais , si telle est notre ferme persuasion , nous devons rappeler aussi à Votre Majesté qu'une organisation sociale , dans laquelle l'esclavage s'est une fois introduit comme élément, ne peut être changée avec une précipitation irréfléchie. Nous sommes loin de nier que ce fût un mal contraire aux.
Page 68 - ... pour voiler la barbarie des institutions par les ingénieuses fictions du langage, ont inventé les mots de paysans-nègres des Antilles, de vasselage noir et de protection patriarcale : c'est profaner les nobles arts de l'esprit et de l'imagination , que de disculper, par des rapprochemens illusoires, ou des sophismes captieux, les excès qui affligent l'humanité et lui préparent de violentes commotions. Croit-on acquérir le droit de se dispenser de la commisération, si l'on compare * l'état...
Page 91 - Cuba (del arreglo de este delicada asunto). Il ya plus encore : nous sommes loin d'adopter des maximes que les nations de l'Europe, qui se vantent de leur civilisation, ont regardé comme irrécusables; par exemple, celle que, sans esclaves, il ne peut y avoir de colonies. Nous déclarons, au contraire, que, sans esclaves et même sans noirs , il...
Page 70 - L'esclavage est sans doute le plus grand de tous les maux qui ont affligé l'humanité, soit qu'on considère l'esclave arraché à sa famille dans le pays natal et jeté dans les entrepôts d'un bâtiment négrier ', soit qu'on le considère comme faisant partie du troupeau d'hommes noirs parqués sur le sol des Antilles; mais il ya pour les individus des degrés dans les souffrances et les privations. Quelle distance entre un esclave qui sert dans la maison d'un...
Page 5 - Jamaïque, 8o/j kilog. de sucre brut, pour le moins un quart ou 4G,ooo qui ne produisent ni sucre, ni café, ni tabac. La traite n'est pas seulement barbare, elle est aussi déraisonnable, parce qu'elle manque le but qu'elle veut atteindre. C'est comme un courant d'eau qu'on a amené de très-loin , et dont plus de la moitié dans les colonies mêmes est détournée des terrains auxquels il étoit destiné.
Page 73 - Jusque-là on a beau faire enregistrer les coups de fouet, diminuer le nombre de ceux que l'on peut infliger à la fois, exiger la présence de témoins, nommer des protecteurs des esclaves ; tous ces réglemens, dictés par les intentions les plus bienveillantes, sont faciles à éluder.
Page 6 - Examinez l'état actuel de l'industrie du Brésil, calculez ce qu'il faut de bras pour verser dans le commerce d'Europe le sucre, le café et le tabac qui sortent de ses ports ; parcourez ses mines d'or si faiblement travaillées de nos jours, et répondez si Г» industrie du Brésil » exige qu'on tienne en esclavage 1.960.000 Noirs et Mulâtres.

Bibliographic information