Lettres persanes

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 76 - Si j'étais aux spectacles, je trouvais d'abord cent lorgnettes dressées contre ma figure; enfin, jamais homme n'a tant été vu que moi. Je souriais quelquefois d'entendre des gens qui n'étaient presque jamais sortis de leur chambre, qui disaient entre eux : • II faut avouer qu'il a l'air bien persan ». Chose admirable!
Page 58 - ... lui-même de celui des autres. Ce magicien s'appelle le pape : tantôt il lui fait croire que trois ne font qu'un ; que le pain qu'on mange n'est pas du pain, ou que le vin qu'on boit n'est pas du vin ; et mille autres choses de cette espèce.
Page 154 - La religion juive est un vieux tronc qui a produit deux branches qui ont couvert toute la terre , je veux dire le mahométisme et le Christianisme; ou plutôt c'est une mère qui a engendré deux filles qui l'ont accablée de mille plaies; car, en fait de religion , les plus proches sont les plus grandes ennemies.
Page 109 - La république fe réparoit fans ceffe , & recevoit dans fon fein de nouvelles familles, à mefure que les anciennes fe détruifoient. J'aurai peut-être , dans mes lettres fuivantes...
Page 6 - La fociété eft fondée fur un avantage mutuel : mais , lorfqu'elle me devient onéreufe , qui m'empêche d'y renoncer ? La vie m'a été donnée comme une faveur ; je puis donc la rendre , lorfqu'elle ne Peft plus : la caufe cefle, l'eflet doit donc cefler auffi.
Page 27 - On était dans le mois où l'on ensemence les terres. Chacun dit : "Je ne labourerai mon champ que pour qu'il me fournisse le blé qu'il me faut pour me nourrir: une plus grande quantité me serait inutile; je ne prendrai point de la peine pour rien.

Bibliographic information