Il settentrione dell' Europa e dell' America: nel secolo passato sin 1789; altro frammento d'una Storia del pensiero ne' tempi moderni del C. Tullio Dandolo

Front Cover
Tip. Boniardi-Pogliani di E. Besozzi, 1854 - America
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page xlix - ... suoi gioghi a te versa Apennino! Lieta dell'aer tuo veste la Luna di luce limpidissima i tuoi colli per vendemmia festanti, e le convalli popolate di case e d'oliveti mille di fiori al ciel mandano incensi : e tu prima, Firenze, udivi il carme che allegrò l'ira al Ghibellin fuggiasco, e tu i cari parenti e l'idioma...
Page 195 - Sol, che di poi grande appare 35 su l'estremo orizzonte a render lieti gli animali e le piante ei campi e l'onde. Allora il buon villan sorge dal caro letto cui la fedel moglie ei minori suoi figlioletti intiepidir la notte; 40 poi sul dorso portando i sacri arnesi che prima ritrovar Cerere e Pale, va col bue lento innanzi al campo, e scuote, per lo angusto sentier da' curvi rami il rugiadoso umor, che quasi gemma, 45 i nascenti del Sol raggi rifrange.
Page 140 - J'ai le cœur navré de voir qu'il ya de mes compatriotes parmi ces fous de Confédérés. Nos Welches n'ont jamais été trop sages, mais du moins ils passaient pour galants, et je ne sais rien de si grossier que de porter les armes contre vous. Cela est contre toutes les lois de la chevalerie.
Page 102 - États étaient accablés, et ce n'était qu'à force de despotisme qu'il y ramassait encore quelques soldats et quelque argent. « La noblesse, dit-il lui-même, était dans l'épuisement, le petit peuple ruiné, nombre de villages brûlés, beaucoup de villes détruites. Une anarchie complète avait bouleversé tout l'ordre de la police et du gouvernement. Dix-sept batailles avaient fait périr la fleur des officiers et des soldats ; les régiments étaient délabrés et composés en partie de...
Page 102 - ... dix-sept batailles avaient fait périr la fleur des officiers et des soldats ; les régiments étaient délabrés, et composés en partie de déserteurs ou de prisonniers de l'ennemi.
Page xxxix - ne peut fonder ses droits que sur l'Évangile, où » tout prêche l'humilité et la pauvreté, ait eu la •» hardiesse d'aspirer à une domination absolue » sur tous les rois de la terre. Mais il est encore » plus étonnant que ce dessein chimérique lui » ait si bien réussi. Que l'ancienne Rome, qui ne » se piquait que de conquêtes et de la vertu mi...
Page 95 - Maupertuis n'a pas les ressorts bien liants; il prend mes dimensions durement avec son quart de cercle. On dit qu'il entre un peu d'envie dans ses problèmes. Il ya ici, en récompense, un homme trop gai : c'est La Mettrie.
Page 298 - Altre fiamme, altri nodi Amor promise, altri ce n'apparecchia iniqua sorte. Troppo, ahi! ben troppo, ella già noi divise, ma duramente or ne congiunge in morte.
Page 99 - Pierre Moreau veut toujours qu'on le loue Pierre Moreau ne s'est point dementi: Par moi, dit-il, le monde est aplati Rien n'est plus plat, tout le monde l'avoue.
Page 95 - Quand il en a jusqu'au menton , on apporte un pâté d'aigle déguisé en faisan , qu'on avait envoyé du Nord , bien farci de mauvais lard , de hachis de porc et de gingembre ; mon homme mange tout le pâté , et meurt le lendemain chez milord Tyrconnel, assisté de deux médecins dont il s'était moqué. Voilà une grande époque dans l'histoire des gourmands.

Bibliographic information