Denkwürdiger und nützlicher rheinischer antiquarius: welcher die wichtigsten und angenehmsten geographischen, historischen und politischen merkwürdigkeiten des ganzen Rheinstroms, von seinem ausflusse in das meer bis zu seinem ursprunge darstellt, Part 3, Volume 1

Front Cover
R.F. Hergt, 1853
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Popular passages

Page 651 - Et feust le plus beau combat qu'on ait oncques veu , et le plus approchant du naturel de la guerre. Mais le passe-temps ne plut pas à tous, car il y en eust beaucoup de tués et affolés. Cela faict, on se départis! , qui feust chose mal aisée...
Page 785 - n'aurez pas les dix-huit cent mille francs que « vous demandez pour votre mari ; il a déjà cent «mille écus de rente, et c'est bien honnête ! il « est déjà Duc et Pair , et Grand d'Espagne , et «Maréchal de France ; il a déjà le collier du Saint...
Page 691 - ... paraissait un butor, et qui, approfondi et mis sur la politique et les affaires, à ce que j'ai ouï dire aux ministres et à bien d'autres de tous pays, passait la mesure ordinaire de la capacité, de la finesse et de l'industrie.
Page 692 - C'était une femme qui n'aimait qu'elle, qui voulait tout, qui ne se refusait rien, non pas même, disait-on, des galanteries, que le pauvre cardinal payait comme tout le reste.
Page 466 - Raoul deCréquy; laissez-le dormir en paix dans son église d'Ayrolles , avec son lion sous les pieds. Pourquoi voulez-vous braconner sur les terres de Messieurs de Créquy?... — Ah ! je vous assure bien que je ne prétendais pas..... — Mais , je vous assure bien que cela revient au même. Quand on n'a pas eu dans sa famille un nom de baptême attitré , je n'aime pas qu'on aille en chercher dan5 les traditions ou les généalogies des autres.
Page 691 - C'étoit au dedans la femme du monde la plus impérieuse, qui gourmandoit le cardinal, qui n'osoit souffler devant elle, qui en étoit gouverné et mené à baguette, qui n'avoit pas chez lui la disposition de la moindre chose, et qui, avec cette dépendance, ne pouvoit s'en passer.
Page 790 - Reine; elle peut compter sur lui beaucoup plus qu'on ne peut ordinairement compter sur les hommes faibles, et celui-ci, malgré son défaut de caractère, malgré sa pusillanimité, sa timidité et son indécision, est moralement honnête et pur; sous le premier rapport, il serait dangereux de l'avoir dans le conseil comme cheville ouvrière ; mais sous le second il est essentiel à la Reine de l'y conserver. Il a plus de moyens que...
Page 691 - On prétend encore qu'il avoit été bien traité ; et il est vrai que rien n'étoit si frappant que la ressemblance, trait pour trait, du comte de La Marck au cardinal de Furstemberg , qui , s'il n'étoit pas son fils , ne lui étoit rien du tout.
Page 573 - Agnes par l'extérieur du château, soit par la grande cour ou par la terrasse du jardin , mais toujours de manière à parvenir à l'autre extrémité du logis sans avoir à traverser la grande salle. S'il pleuvait ou s'il tombait de la neige , on la portait en chaise ; c'est ainsi qu'elle arrivait dans l'appartement de sa tante, et c'est ainsi qu'elle en est sortie régulièrement deux ou trois fois par jour pendant douze ou treize ans.
Page 49 - Then Horseley sayd, Aboard, my lord, For well I wott Sir Andrew's dead. They boarded then his noble shipp, They boarded it with might and maine ; Eighteen score Scots alive they found, The rest were either maimed or slaine.

Bibliographic information