La Turquie pittoresque: histoire, mœurs, description

Front Cover
V. Lecou, 1855 - Turkey - 304 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 27 - Les soldats brandissant leur cimeterre allaient l'atteindre, lorsqu'il disparut dans un mur qui s'ouvrit et se referma; on crut d'abord à quelque issue secrète, une porte masquée; mais non, le mur sondé était solide, compacte, impénétrable. Le prêtre avait passé à travers un massif de maçonnerie. Quelquefois, dit-on, l'on entend sortir de l'épaisseur de la muraille de vagues psalmodies. C'est le prêtre, toujours vivant, comme Barberousse du fond de sa caverne de Kyefhausen, qui marmotte...
Page 278 - Ali-Bey a oublié de dire que les portes de la grande mosquée sont en bronze et d'une grande beauté. Une tradition musulmane annonce qu'à la fin du monde saint Jean descendra dans la grande mosquée de Damas, comme Jésus, d'après la même tradition , descendra dans le temple d'Omar à Jérusalem, et Mahomet dans le temple de la Mecque.
Page xiii - Autrefois c'était de l'Orient que descendaient, comme d'un centre de lumière, vers les régions obscures de l'Occident, les religions, les sciences, les arts, toutes les sagesses et toutes les poésies. Il faut qu'un contre-courant salutaire ramène les ondes fécondantes sur cette terre épuisée, qui a été le berceau du genre humain et qui ne demande qu'à revivre.
Page 20 - Europe à la tête de quarante mille hommes. Arrivé près du camp hongrois, il range ses troupes en bataille, et ordonne que le traité violé par les chrétiens soit placé au bout d'une lance plantée en terre, afin de rappeler aux soldats musulmans le parjure de leurs ennemis. Au premier choc, le brave...
Page xi - Stamboul par la porte Dorée, que cette superstition avait fait murer. Or, Constantinople a été prise le 29 mai 1453 : ce n'était donc plus que quelques mois à attendre. La prophétie est maintenant convaincue de fausseté; nul étranger blond n'a franchi la porte qui vit passer jadis Alexis Strategopoulos, et le prêtre murmure sa litanie derrière le mur de mosaïque. Ce résumé historique, en condensant les faits, permet d'en saisir l'ensemble. — A mesure que l'on avance, la vieille barbarie...
Page 47 - Moustapha-Pacha , voyant les pertes énormes que lui avait occasionnées une conquête si peu importante , ne put s'empßcher de dire, en faisant allusion au siège de la place : « Si le fils nous a coûté si cher, par « quels sacrifices faudra-t-il acheter le « père? » Pour se venger de la résistance de la garnison , il fit écarteler les prisonniers, et clouer leurs membres sur des planches qu'il lança par mer au pied des murs de la ville. Le grand maître Lavalette fit alors massacrer...
Page 154 - L'armée voyait augmenter tous les jours ses bataillons réguliers, et la marine, presque détruite à Navarin, s'enrichissait de plusieurs bâtiments retenus depuis cette époque dans le port d'Alexandrie par le pacha d'Egypte, lorsque, tout à coup le signal d'une nouvelle insurrection fut donné en Albanie par Mustapha, pacha de Scodra, contre lequel il fallut envoyer une armée de...
Page 279 - Damas, l'une des villes saintes de l'islamisme, s'étend surtout en longueur ; vue des montagnes environnantes, elle présente la forme d'une mandoline. Il faut marcher une heure et demie pour faire le tour de la cité. La ville est enfermée de murs nouveaux, bâtis sur les fondements des anciens murs ; sur quelques points, les murailles nouvelles menacent de tomber.
Page 69 - Validé prit sur elle d'empêcher l'exécution d'Ibrahim ; mais, pour ne pas réveiller le terrible courroux du sultan moribond, elle lui fit dire qu'il était obéi, et que son frère n'existait plus. Le soupçonneux monarque voulut voir le cadavre du prince; et comme les médecins s'opposaient à ce désir, sous le prétexte que ce spectacle redoublerait son mal, il s'élança hors du lit ; mais , trop faible pour se soutenir, il retomba dans les bras de son favori Silihdar-Pacha.
Page xiv - Quanta la polygamie, n'estelle pas préférable aux adultères et aux désordres trop fréquents dans nos sociétés monogames? et d'ailleurs, elle demeure un luxe difficilement accessible par les sages restrictions de la loi. On parle de la beauté de Naples et de son golfe, où abordent incessamment des migrations de touristes ; mais qu'est cela à côté...

Bibliographic information