Biographie des députés composant la représentation nationale: pendant les sessions de 1820 à 1822

Front Cover
Plancher, 1822 - 338 pages
1 Review
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

p 311 B. de Raze

Selected pages

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 26 - Théorie du pouvoir politique et religieux dans la société civile, démontrée par le raisonnement et par l'histoire...
Page 96 - ... un corps qu'il faudra élire, un corps délibérant, un corps qui, nommé directement par la nation, aura la prétention de la représenter, un corps qui aura le droit de poursuivre...
Page 19 - Le repos et la confiance régnent dans tous les esprits, et cependant la liberté de la presse existe depuis quatre mois.
Page 154 - L'égalité des électeurs, l'égalité des suffrages, l'élection directe, c'est une même chose : d'où il suit qu'il n'ya de député légitime que le député choisi par la majorité. L'élection par la minorité est un mensonge. La légitimité des députés fait seule celle de la Chambre. « Les électeurs étant donnés, il reste à la loi de les organiser en colléges, de les réunir ou de les séparer, d'assigner...
Page 154 - Comme elle est la vérité dans la société*, la l>onne foi est sou auguste caractère : on la profane si on l'abaisse à l'astuce , si on la ravale à la fraude. La loi proposée fait descendre le gouvernement légitime au rang des gouvernemens de la révolution , en l'appuyant sur le mensonge.
Page 96 - Il résulte nécessairement de ce qui vient d'être établi, que faire de l'irrévocabilité de la vente des biens nationaux un article fondamental de notre constitution, c'est bien réellement consacrer une injustice; c'est maintenir une mesure révolutionnaire; c'est conserver des germes dangereux de division entre les Français; c'est intéresser une partie essentielle et influente de la population au renversement de cette constitution; c'est faire plus encore, c'est porter la profanation...
Page 51 - ... de défense paisible et régulier. Je dois leur faire connaître leur position , pour qu'ils ne puissent pas m'accuser un jour de les avoir bercés d'un vain espoir. Je dois leur dire...
Page 147 - Labourdonnaie, en appuyant la proposition, demanda qu'il fût déclaré que les armées de la Vendée, de l'Ouest et du Midi avaient bien mérité de la patrie. Il...
Page 27 - ... qu'elle ait lieu en séance publique et à la face de la France. Je propose à la Chambre de porter un acte d'accusation contre M. Decazes, Ministre de l'Intérieur, comme complice de l'assassinat de Monseigneur le duc de Berry, et je demande à développer ma proposition.
Page 70 - Bourbons ; fut nommé quelque temps »près président du collège électoral de Loir-et-Cher, pair de France , major-général de la garde royale, et enfin président de la commission chargée d'examiner la conduite des officiers pendant les cent jours, en i8i5.

Bibliographic information