Historisch-bibliographisches Bunterlei: oder, Spaziergänge, Streifzüge und Wanderungen in den Gebiethen der Geschichte, der Literatur und Bücherkunde

Front Cover
J.G. Trassler, 1824 - 468 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 70 - Livres tout les ans, Qu'il percevra sur la fumée, Sortant de chaque cheminée De Paris, ou brûle fagot, Cotret, bois de compte, en un mot, Bois à brûler de toute sorte. Entendons, que sous bonne escorte Ces fonds lui soient toujours remis, A fin qu'ils ne soient jamais pris, Et saisis par gent maltotiere. Fait l'an de l'Ere Calotiere Sept mille sept cent vingt six, De notre Ramadan le dix.
Page 69 - Arrouet, Dont nous avons fait le portrait, Soit aggrégé dans la marotte ; Lui décernons triple calotte, De laquelle lui faisons don ; Item de notre grand cordon, Qu'il doit porter en...
Page 395 - Cellini, orfèvre et sculpteur florentin, écrits par lui-même, où se trouvent beaucoup d'anecdotes curieuses touchant l'histoire et les arts ; traduits de l'italien, par MT de Saint-Marcel.
Page 120 - Un des amoureux dont Martial de Paris s'est fait le galant législateur, eut l'heureuse idée d'offrir à sa bien-aimée, « auxestraines, un des plus riches mouchoirs qu'il estoit possible de faire, où son nom estoit escript en lettres entrelacées le plus gentement du monde, car il estoit attaché à un beau cueur d'or et franges de menues pensées 5 . » Le chro1 Essais, liv. I, chap.
Page 69 - De sonnettes et oreillons, Girouettes et papillons. Plus, accordons audit Voltaire, Pour figurer en Angleterre, Et le glisser parmi les grands, — Dix mille livres tous les ans, Qu'il percevra sur la fumée Sortant de chaque cheminée De Paris où brûlent fagots...
Page 67 - S'étant rendu recommandable — Et ne croyant ni Dieu ni Diable, — Tenant notre cour à Paris, — N'avons pas été peu surpris — Qu'un poète de cette trempe, — Qui...
Page 110 - Le prologue et l'épilogue sont rn vers. Voici le début : Environ la fin de septembre, Que faillent violettes et flours , Je me trouvay en la grand...
Page 130 - ... que puis qu'il n'avoit plus de quoy, elle n'en tenoit compte. Et non contente de ce , luy ha...
Page 134 - Apres lesquelles defenses proposeez, les gens d'Amours qui se estoient adjoinctz avecques le dit amant, disoient que ceste femme n'estoit pas digne qu'on parlast d'elle devant les gens de bien, car par son propos jamais n'ayma que pour argent et ainsy confessoit avoir vendu les biens d'Amours et qu'elle en a meschamment use 45 en son temps.

Bibliographic information