Journal asiatique

Front Cover
Société asiatique., 1848 - Oriental philology
0 Reviews
Ser. 6, v. 11, 14 and 18; ser. 7, v. 1 and 9, ser. 7, v. 16 and 19, ser. 8, v. 5, 9, 13 and 17 include "Bibliographie ottomane. Notice des livres turcs arabes et persans imprime s a Constantinople durant le pe riode 1281-1307 de l'He gire" (title varies slightly).
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 149 - Célèbre Marie dans le Coran ; célèbre le jour où elle s'éloigna de sa famille, du côté de l'Orient. « Elle prit en secret un voile pour se couvrir, et nous lui envoyâmes Gabriel, notre esprit, sous la forme humaine. « Le miséricordieux est mon refuge, s'écria Marie : si tu le crains — « Je suis l'envoyé de ton Dieu , dit l'ange; je viens t'annoncer un fils béni. « D'où me viendra cet enfant, répondit la vierge?
Page 151 - II fera entendre sa parole aux hommes depuis le berceau jusqu'à la vieillesse, et sera au nombre des justes. « Seigneur, répondit Marie, comment aurais-je un fils? Aucun homme ne s'est approché de moi. Il en sera ainsi, reprit l'Ange. Dieu forme des créatures à son gré. Veut-il qu'une chose existe, il dit: Sois faite, et elle est faite.
Page 413 - Les deux mondes (le visible et l'invisible) sont une goutte de l'océan de sa science (de Dieu). Il voit le crime et il le couvre avec le manteau de l'indulgence. (Saadî, Bostan.) Si l'on n'emploie pas précisément la même lettre , il faut au moins en employer une dont la prononciation soit analogue , comme on le voit dans le vers suivant, où le caïd consiste aux lettres ^ et s qui appartiennent au même organe...
Page 411 - ... 0 Sanâï , par la force de la foi , chante les louanges d'Ali qui succéda à Osman. Le premier était par sa vertu la terreur du palais de l'orgueilleux. Le second était le porte-drapeau du prophète et avait la science en partage. Ce n'était pas du prophète qu'il avait appris l'explication du Coran , mais elle avait été révélée à son esprit. Lorsqu'après le ridf il ya deux lettrés quiescente» comme dans les mots <^*il>, «il a trouvé, » c^«yja, « ami » o«jÇj « il a versé...
Page 99 - ... soit pour s'assurer du sens, puisqu'il dépend le plus souvent de la manière dont on doit prononcer les mots qui entrent dans la composition d'un vers, soit pour corriger les fautes des copistes, fautes qui sont d'ordinaire plus communes dans la poésie que dans la prose, à cause de l'obscurité qui 1 Spécialement S. le Clerc, S. de Sacy, G. Freytag et F. Gladwin. Les trois premiers n'ont traité que de l'arabe, et le dernier du persan seulement ; aucun d'eux n'a parlé du turc. Je ne men...
Page 150 - Pour toute réponse, elle leur fit signe d'interroger son fils. Nous adresserons-nous, lui dit-on, à un enfant au berceau? « Je suis le serviteur de Dieu, répondit l'enfant. Il m'a donné l'Évangile et m'a établi prophète.
Page 375 - J,, qu'on lit dans mon édition. Cette nouvelle leçon m'est indiquée par un manuscrit que j'ai acheté depuis l'impression des œuvres de Walî. Ce manuscrit paraît avoir fait partie de la bibliothèque impériale de Dehli, car il porte l'empreinte du cachet de l'empereur mogol Mohammad Schâh. Il est excellent et il m'a souvent donné, à mon cours, l'occasion de proposer des leçons meilleures que celles que j'avais adoptées. Je puis aussi actuellement consulter un manuscrit du même écrivain...
Page 417 - S'il y avait un jardin au firmament, Jupiter en serait la tulipe; si, au contraire, le firmament était dans le jardin, son rosier serait Orion; et ne prendrait-on pas ses roses charmantes pour les étoiles du Chariot, si celles-ci étaient odorantes et les premières brillantes? (Ansari.) 8...
Page 356 - Ecoute le chant du rossignol qui annonce l'arrivée du printemps. A l'occasion de cette saison, la foule se porte dans tous les jardins où les fleurs printanières de l'amandier répandent de l'argent. Sois joyeux et content avant que ce temps passe, car il ne dure pas. Exemple hindoustani : Lorsque des inconnus me disent d'abandonner une amie qui m'est chère, je les regarde, et je m'attache encore plus a celle amie.

Bibliographic information