Travaux de l'Académie nationale de Reims, Volumes 73-74

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 25 - Nicole, était si étendu ; qui était le centre de tant de choses ! Que d'affaires, que de desseins, que de projets, que de secrets, que d'intérêts à démêler, que de guerres commencées, que d'intrigues, que de beaux coups d'échecs à faire et à conduire ! Ah ! mon Dieu, donnez-moi un peu de temps, je voudrais bien donner un échec au duc de Savoie, un mat au prince d'Orange. Non, non, vous n'aurez pas un seul, un seul moment.
Page 55 - JE ne suis pas de ceux qui disent : Ce n'est rien, C'est une femme qui se noie. Je dis que c'est beaucoup; et ce sexe vaut bien Que nous le regrettions, puisqu'il fait notre joie.
Page 25 - Le voilà donc mort ce grand ministre, cet homme si considérable, qui tenait une si grande place, dont le moi, comme dit M. Nicole, était si étendu, qui était le centre de tant de choses. Que d'affaires, que de desseins, que de projets, que de secrets, que d'intérêts à démêler, que de guerres commencées, que d'intrigues, que de beaux coups...
Page 260 - J'ai été à cette noce de madame de Louvois; que vous dirai-je? magnificence , illumination , toute la France, habits rebattus et rebrochés d'or , pierreries , brasiers de feu et de fleurs, embarras de carrosses, cris dans la rue, flambeaux allumés, reculements et gens roués ; enfin le tourbillon, la dissipation , les demandes sans réponses, les compliments sans savoir ce que l'on dit , les civilités sans savoir à qui l'on...
Page 6 - La plupart , emportés d'une fougue insensée , Toujours loin du droit sens vont chercher leur pensée. Ils croiraient s'abaisser, dans leurs vers monstrueux , S'ils pensaient ce qu'un autre a pu penser comme eux.
Page 67 - Monographie d'une commune importante du diocèse de Reims, soit ancien, soit nouveau (Ardennes et Marne). A l'histoire des principaux événements dont la commune fui le théâtre depuis son origine jusqu'à nos jours, les auteurs joindront l'étude des institutions qui y furent en vigueur, la seigneurie, la justice, l'impôt, le régime municipal, l'instruction, l'assistance publique, etc., sans négliger les principales industries du pays, les moyens de transport, les usages, les traditions, les...
Page 18 - Madame ; à qui est celui qui est le plus éloigné? c'est à Madame ; mais là-bas, là-bas, un autre que je vois? c'est à Madame; et ces forêts? elles sont à Madame. Voilà une plaine d'une grande longueur, elle est à Madame; mais j'aperçois un beau château; c'est Nicei, qui est à Madame , une terre considérable, qui appartenoit aux anciens comtes de ce nom.
Page 2 - M. de Louvois dit l'autre jour tout haut à M. de Nogaret : « Monsieur, votre compagnie est en fort mauvais état. — Monsieur, dit-il, je ne le savais pas. — II faut le savoir, dit M, de Louvois; l'avez-vous vue? — Non, Monsieur, dit Nogaret. — II faudrait l'avoir vue, Monsieur. — Monsieur, j'y donnerai ordre.
Page 67 - ... etc. Ils éviteront, sur ces divers points, de s'engager dans des considérations générales. Ils compléteront l'étude du pays par un aperçu géologique du sol, par l'indication des produits qu'on en tire et des diverses cultures qui y sont distribuées, par celle des chemins et des cours d'eau qui le traversent, des lieuxdits et des points dignes de remarque, par la description des monuments existants ou détruits.
Page 2 - Monsieur, votre compagnie est en fort mauvais état. — Monsieur, dit-il, je ne le savais pas. — II faut le savoir, dit M. de Louvois : l'avez-vous vue? — Non, monsieur, dit Nogaret. — II faudrait l'avoir vue, monsieur. — Monsieur, j'y donnerai ordre. — II faudrait l'avoir donné. Il faut prendre parti, monsieur; ou se déclarer courtisan, ou s'acquitter de son devoir, quand on est officier.

Bibliographic information