Mélanges de philologie romane: dédiés à Carl Wahlund à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa naissance (7 janvier 1896).

Front Cover
Protat Frères, Imprimeurs, 1896 - Romance philology - 393 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 8 - Main se levoit Aaliz, — J'ai non Enmelot. — biau se para et vesti soz la roche Guion. Cui lairai ge mes amors. amie, s'a vos non ? 8.
Page 99 - L'esprit de la conversation consiste bien moins à en montrer beaucoup qu,'à en faire trouver aux autres : celui qui sort de votre entretien content de soi et de son esprit l'est de vous parfaitement. Les hommes n'aiment point à vous admirer, ils veulent plaire : ils cherchent moins à être instruits et même réjouis...
Page 381 - ... connaissance de la langue italienne, si répandue alors parmi les diplomates, lui avait été d'un grand secours dans ses différentes missions. Un des négociateurs à qui Jean servit de secrétaire, Jean de Monluc, possédait lui-même à merveille l'italien : nous parlerons de lui un peu plus loin. Pendant cette période de sa vie, Jean de Maumont n'est connu que comme poète. Nous n'avons retrouvé aucune de ses œuvres françaises, mais la réputation dont il jouissait auprès de ses contemporains...
Page 290 - Qu'ancor vaut miauz, ce m'est avis, Uns cortois morz qu'uns vilains vis. Por ce me plest a reconter Chose qui face a escouter, 35 Del roi qui fu de tel tesmoing Qu'an an parole pres et loing; Si m'acort de tant as Bretons Que toz jorz mes vivra ses nons; Et par lui sont ramanteû 40 Li buen chevalier esleû, Qui an enor se traveillierent.
Page 3 - Main se leva la bien faite Aelis; bel se para et plus bel se vesti: si prist de l'aiguë en un dore bacin, lave sa bouche et ses oex et son vis; 5 si s'en entra la bêle en un gardin.
Page 235 - Il n'ya donc que moi, m'écriai-je, à qui il soit défendu d'être heureux! Partons, fuyons ce monde cruel ! Mieux vaut chercher ma route dans les ténèbres, au risque d'être avalé par quelque hibou, que de me laisser déchirer ainsi par le spectacle du bonheur des autres ! Sur cette pensée, je me remis en chemin et j'errai longtemps au hasard.
Page 173 - Quodsi, ut Aristoteles ait, Lyncei oculis homines uterentur, ut eorum visus obstantia penetraret, nonne introspectis visceribus illud Alcibiadis superficie pulcherrimum corpus turpissimum videretur ? Igitur te pulchrum videri non tua natura, sed oculorum spectantium reddit infirmitas (///, 8, p.
Page 44 - Destos barros dizen que comen las damas por amortiguar la color o por golosina viciosa, y es ocasión de que el barro y la tierra de la sepultura las coma y consuma en lo más florido de su edad".
Page 240 - Un jeune blondin, un homme du monde, un élégant, portant touffe de cheveux d'un côté, chapeau sur l'oreille de l'autre, taille de guêpe, l'air fat, haut sur i1) Lui et Elie, p 11. i2) Lui et Elle, p. 41, 42. -a? fei 110 «} . talons,. dédaigneux des petites gens comme nous, et coqueluche de toutes les jolies femmes de Paris (I).
Page 112 - Une grant maçue an sa main. Je m'aprochai vers le vilain, Si vi qu'il ot grosse la teste Plus que roncins ne autre beste, Chevos meslez et front pelé, S'ot plus de deus espanz de lé, Oroilles mossues et granz Auteus com a uns olifanz, Les sorciz granz et le vis plat, lauz de...

Bibliographic information