La prise de Cordres et de Sebille: chanson de geste du XIIe siècle pub. d'après le manuscrit unique de la Bibliothèque nationale

Front Cover
Ovid Densusianu
Firmin Didot et cie, 1896 - French literature - 194 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page ci - Li empereres se fait e balz e liez : Cordres ad prise e les murs peceiez, Od ses cadables les turs en abatied; Mult grant eschech en unt si chevaler 100 D'or e d'argent e de guarnemenz chers.
Page lvii - Bernard lui-même était le huitième descendant, de mâle en mâle, du Mayeul que nous trouvons établi comme vicomte à Narbonne au commencement du x" siècle. Il est fort vraisemblable que si Bernard, vicomte de Narbonne, donna à l'un de ses fils le nom d'Aimeri, c'est parce que le nom d'Aimeri de Narbonne était, vers la fin du xie siècle, très célébré par les poèmes. Son fils en fit autant ; son petit-fils, Pierre de Lara (fils de sa fille Ermessent et successeur d'Ermenjart), suivit...
Page lvii - ... seigneurie de Narbonne, le problème serait insoluble ; mais il n'en est pas ainsi : Aimeri I était fils de Bernard, et Bernard lui-même était le huitième descendant, de mâle en mâle, du Mayeul que nous trouvons établi comme vicomte à Narbonne au commencement du x* siècle. Il est fort vraisemblable que si Bernard, vicomte de Narbonne, donna à l'un de ses fils le nom d'Aimeri, c'est parce que le nom d'Aimeri de Narbonne était, vers la fin du xi" siècle, très célébré par les poèmes.

Bibliographic information