Lettres historiques et critiques sur l'Italie

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 209 - tient le premier rang. Ce serait bien en vain que l'on courrait le monde pour trouver ailleurs un cœur aussi sensible et aussi vrai, une âme plus pure et meilleure» un caractère aussi égal, aussi sociable, aussi doux ; en vérité, je pense d'elle ce que l'on a dit d'un homme célèbre, qu'il faisait honneur à
Page 215 - de l'une, et je ne devrais pas l'être moins de celle-ci, après l'avoir vue un jour déguisée en Vénus de Médicis, et aussi parfaite de tout point. Elle passe avec raison pour la plus belle femme de toute l'Italie. Notre ambassadeur me paraît avoir grande envie d'être l'ami de la première, et celui de Naples
Page 166 - vent. Tout le bateau est peint en noir et verni ; la caisse doublée de velours noir en dedans et de drap noir en dehors, avec les coussins de maroquin de même couleur, sans qu'il soit permis aux plus grands seigneurs d'en avoir une différente en quoi que ce soit, de celle du plus petit particulier
Page 191 - cependant pas y séjourner trop long-temps, et je vais au plus vite à l'église de Saint-Marc. Vous vous êtes figuré que c'était un lieu admirable; mais vous vous trompez bien fort ; c'est une église à la grecque, basse , impénétrable à la lumière, d'un goût misérable , tant en dedans qu'en
Page 338 - bicoque embellie par les maisons de campagne des Romains ; et puis voici la vraie campagne de Rome qui se présente. Savezvous ce que c'est que cette campagne fameuse? C'est une quantité prodigieuse et continue de petites collines stériles, incultes, absolument désertes, tristes et horribles au dernier point.
Page 215 - ce libertin de Blancey. Lequel des deux est le véritable ? Belle question ! Peut-elle être faite par des gens qui connaissent l'extrême régularité de mes mœurs ? Je ne crois pas que les fées ni les anges ensemble puissent, de leurs dix doigts, former deux aussi belles créatures que la Julietta et
Page 22 - pourrez voir Ce qui comprend beaucoup par renommée ; Plume, labeur, la langue et le devoir Furent vaincus par l'aimant de l'aimée. O! gentille âme, étant tant estimée, Qui te pourra louer qu'en se taisant? Car la parole est toujours réprimée, Quand le sujet surmonte le disant. On nous montra un tableau représentant la Rédemption du péché originel, assez bien dessiné pour être , comme on le prétend, de
Page 331 - Le spectacle le plus singulier que nous ayons eu .pendant notre séjour à Sienne, nous a été donné par le chevalier Perfetti, improvisateur de profession. Vous savez quels sont ces poètes qui se font un jeu de composer sur-le-champ un poëme impromptu, sur un sujet quolibétique qu'on leur propose. Nous donnâmes au Perfetti l'aurore boréale. Il rêva,
Page 215 - Spina , Agatina , et de cent mille autres choses en a plus jolies les unes que les autres. Ne faites-vous pas un peu la mine , mon doux Neuilly, en me voyant l'esprit orné de si belles connaissances? Vous voyez bien que ce n'est que plaisanterie , quand je parle à vous. D'un autre côté, c'est réalité, quand je parle
Page 252 - la façon de se vêtir, les femmes se mettent à la française et mieux que nulle part ailleurs. On leur envoie journellement de grandes poupées vêtues de pied en cap, à la dernière mode, et elles ne portent point de babioles qu'elles ne les fassent venir de Paris. Les bourgeois portent le jupon noir , le pourpoint de même, un manteau, un rabat

Bibliographic information