Die Reisen Kaiser Joseph II. und die Volkswirthschaft in Oesterreich-Ungarn: zum 100. Gedenktag seines Todes am 20 Februar 1790 und aus Anlass der grossen land- und forstwirtschaftlichen Ausstellung in Wien 1890

Front Cover
Verlag der Oesterr.-Ungar. Revue, 1890 - Austria - 73 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 45 - J'ai tâché même de me cacher au lieu de me faire voir; j'ai parlé dans chaque endroit aux gens les plus instruits, et cela pendant des heures, mais seulement à trois ou quatre par endroit. Ceux-là, je les ai fait parler, je suis entré dans leur sens, je les ai satisfaits, ils l'ont raconté, tout le monde aurait voulu m'entendre parler, et ne le pouvant, j'ai passé pour un oracle sans l'être, car la rareté est une chose bien précieuse. Enfin demain je pars ') pour Genève, et...
Page 55 - J'ai été jusqu'au delà de Neustadt à sa rencontre, et pour éviter tout cérémonial et compliment quelconque, c'est sur le grand chemin, en présence seulement des postilIons, que je l'ai rencontré et fait tout de suite descendre de la voiture, pris dans la mienne à deux places et mené tout droit à Vienne à la...
Page 64 - Le commerce ne signifie rien encore, surtout pour la Russie; tout Cherson vit et se bâtit de la Pologne, et ce n'est qu'importation étrangère jusqu'à présent.
Page 45 - Dans toute la tournée des provinces, je n'ai été à aucun spectacle, à aucun amusement ; j'ai tâché de me cacher au lieu de me faire voir. J'ai parlé dans chaque endroit aux gens les plus instruits , et cela pendant des heures , mais seulement à trois ou quatre par endroit...
Page 36 - Ce voyage, que vous venez determiner, sera toujours pour vous ici et dans l'autre monde une époque bien glorieuse, mais, rendons-le aussi heureux pour ces milliers d'hommes pour lesquels vous avez sacrifié vos commodités, amusements, et exposé plus d'une fois votre santé. Vos intentions ne peuvent être douteuses ; elles sont toujours accompagnées des actions bien convaincantes.
Page 40 - Xogenftabt: nous voulons être en famille et laisser voir tout aux deux autres, et nous deux nous coucher dans une Gondole, causer comme cela, en nous promenant dans les canaux de Venise. Adieu mon cher Frère, que ces moments seront délicieux!1) 35en SBefudj in gíorcnj feibft erfiiirt er für bteêmat aie einen rein familiären.

Bibliographic information