Annales, Volume 17

Front Cover
Société des lettres, sciences et arts des Alpes-Maritimes, 1901
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 134 - Parvenu à la grève, je vis une mer calme que ne ridait pas le plus petit souffle; la lame, mince comme une gaze, se déroulait sur le sablon sans bruit et sans écume. Un ciel émerveillable, tout resplendissant de constellations, couronnait ma tête. Le croissant de la lune s'abaissa bientôt et se cacha derrière une montagne. Il n'y avait dans le golfe qu'une seule barque à l'ancre, et deux bateaux: à gauche on apercevait le phare...
Page 135 - Entre les souvenirs de deux sociétés, entre un monde éteint et un monde prêt à s'éteindre, la nuit, au bord abandonné de ces marines, on peut supposer ce que je sentis.
Page 234 - Et, eu notre présence, il a déposé sous la pierre tumulaire déjà mentionnée, au-dessous de l'endroit où commence l'inscription, un vase qui les renferme: 1° dans un autre vase de porcelaine blanc, contenant son portrait, quelques gravures historiques et une...
Page 52 - Nous voulons et ordonnons encore qu'on observe absolument ceci, savoir que dans le vénérable retable ou image de ladite chapelle seraient dépeints les quinze mystères de notre Rédempteur et qu'en reconnaissance bien juste et raisonnable de notre concession, sur le même tableau ou retable soit également peinte la vénérable image de saint Dominique notre Père, premier instituteur du saint Rosaire recevant à genoux de la main de la Sainte Vierge les couronnes de prières...
Page 103 - Mémoires historiques sur la guerre que les Français ont soutenue en Allemagne depuis 1757 jusqu'en 1762; auxquels on a joint divers suppléments , et notamment une relation impartiale des campagnes de M.
Page 234 - Je ne regrette qu'elle; je lui dois ce que je puis valoir » ; que le corps dudit général Marceau fut brûlé avec pompe près de la ville de Coblentz, en présence d'une partie de l'armée ; et que ses cendres reposent dans un tombeau que cette même armée lui a élevé sur la rive du Rhin. « Je regarde comme un devoir nous a dit...
Page 97 - Je servais dans la même armée en qualité d'aide maréchal des logis. Le général jugea à propos que j'allasse avec M. de Vault examiner la possibilité de l'entreprise. Il avait imaginé qu'on pourrait introduire des troupes dans la place le long du Meyn et que des officiers et des...
Page 97 - ... d'une porte, après avoir examiné le local^ Nous ne jugeâmes pas ce moyen aussi praticable que celui de faire passer un de nos bataillons par la ville avec la permission du Magistrat et de lui faire faire halte dès qu'il serait entré pour donner le temps à d'autres troupes de le joindre et se trouver par là en force et maître de la ville. Cette manière de s'en emparer ayant paru plus simple que toute autre, fut adoptée par M. le prince de Soubise et ce fut d'après ce plan que l'entreprise...
Page 102 - Le roi ayant agréé que vous restiez à Francfort pour y être chargé du détail du service de cette place, il ne faut pas que vous songiez à en sortir pendant que les troupes françaises y resteront. C'est une place de distinction dont vous devez être flatté qu'on vous ait donné la préférence et...
Page 32 - Une partie des votements de Marie est dorée. Le bord de son voile est orné d'entrelacs simplement traités, qui sont particulièrement bien conservés sur le sein droit et au bas des pieds. La ceinture est également munie d'une ornementation élégante et discrète. Le socle octogonal est enrichi de contreforts à pans coupés, décorés de pinacles et terminés en clochetons.

Bibliographic information