Mémoires du chevalier d'Arvieux ...: contenant ses voyages à Constantinople, dans l'Asie, la Syrie, la Palestine, l'Egypte, & le Barbarie ... recüeillis de ses mémoires originaux, & mis en ordre avee des réfléxions. Par Jean Baptiste Labat, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 142 - ... prétendu saint feu, avec lequel ils trompent les peuples. Leur réponse ordinaire est qu'il est constant que ce feu est réellement une fois descendu du ciel, et qu'ils sont obligés de feindre qu'il descend tous les ans, non-seulement pour entretenir la dévotion du peuple pour les saints lieux et nourrir leur foi, mais encore pour pouvoir recueillir de leurs aumônes de quoi payer les taxes et les contributions qu'ils doivent au Grand Seigneur et à ses officiers. Cette raison est, sans contredit,...
Page 186 - fi elles étoient faites d'un bois » bien plein & bien doux. Les » ventaux des portes étoient de » la même pierre : on prétend » qu'ils étoient taillés dans la » pierre même, auffi bien que les » gonds & les emboitures, & je » le croi, parce qu'il feroit im» poffible qu'on eût foulevé les » feuils ë{ les linteaux pour y faire
Page 342 - La mosquée est desservie par un derviche fort et puissant, qui pourrait bien suppléer au défaut du saint défunt et impuissant. Les femmes dévotes viennent une fois l'année à ce vénérable tombeau parées de leurs plus beaux habits, de leurs pierreries, de leurs chaînes d'or; en un mot, de tout ce qu'elles ont de plus précieux. Leurs dévotions continuent pour l'ordinaire trois jours...
Page 328 - ... d'autres en le prenant par le milieu avec un autre bâton crochu. Les uns ayant un pied à l'étrier et l'autre à terre, et tenant d'une main la bride et le crin du cheval, ramassent leur bâton, et se remettent en selle avec une adresse merveilleuse, et continuent de courir. D'autres se retournent si adroitement, qu'ils prennent avec la main le bâton qu'on leur a dardé ou parent le coup avec le leur.
Page 392 - ... poissons qui y sont. Ces poissons sont comme les carrelets de l'Océan, et un peu plus long et plus étroits, ce qui les fait ressembler à des soles. Ils sont blancs d'un côté, et l'on prétend qu'ils l'étaient autrefois de tous les deux. A présent ils n'ont qu'un côté blanc, et l'autre semble avoir été grillé. En effet, on y remarque le trait des branches du gril que la chaleur ya empreintes. Voici la raison qu'on en apporte. Un derviche ayant pris quelques uns de ces poissons pour...
Page 396 - Le discours fini ils se lèvent tous en même terns avec gravité et modestie, et toujours les yeux baissez, ils se mettent à tourner tantôt sur un talon et tantôt sur l'autre avec une rapidité qui feroit tourner la tête à tout autre qu'à des gens comme eux, qui sont instruits dans cet exercice dès leur jeunesse...
Page 168 - Prêtres heureux , qu'en vousfoumettant fans examen à toutes leurs volontés: voilà le chemin du bonheur, que je .vous fouhaite, au nom du Pere, du Fils & du Saint Efprit.
Page 393 - ... les manger, les mit sur le gril. Ils eurent la patience de se laisser bien griller d'un côté; mais quand il voulut les tourner de l'autre, la patience leur échappa et ils sautèrent dans la fontaine, et communiquèrent à leurs descendants les marques de brûlures que le gril avait imprimées sur leur peau. Le derviche affamé fut épouvanté de ce prodige, il le divulgua, et depuis ce temps-là aucun n'a osé toucher à ces poissons. On les respecte 4. Tripoli of Lebanon, 1961, p.
Page 438 - Toutes les murailles sont doubles et fort épaisses, flanquées de grosses tours carrées, cantonnées chacune de deux tours rondes plus petites. Les portes de toutes ces tours sont ornées de colonnes et d'autres membres d'architecture.
Page 262 - Pais defolé , des ruines de toutes parts , & rien autre chofe ; & d'entendre bien des fables habillées en traditions. On me permettra bien de mettre dans ce rang ce qu'on dit de la...

Bibliographic information