La chute de la domination des arabes du Congo

Front Cover
Librairie Européene G. Muquardt, 1897 - Congo (Democratic Republic). - 170 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 42 - ... lui-même les restes paternels, il les avait remis à ses camarades pour être mangés. La même semaine, un jeune chef basongo se présentait au commandant pendant qu'il dînait dans sa tente, et lui demanda son couteau à prêter, ce que, sans pl,us réfléchir, le commandant lui accorda. Il disparut immédiatement derrière la tente et coupa la gorge à une fillette esclave lui appartenant; il s'occupait à la cuire lorqu'un de nos soldats le vit et signala ce qui so passait.
Page 43 - DHANIS. tous avaient été mangés, et envoya à leur place trente-trois esclaves. Celui qui revint fut reconnu comme étant un petit boy-domestique de mon service qui s'était laissé inciter à fuir par quelques-uns des déserteurs. Par une heureuse chance, cependant, il avait trouvé un ami dans le village et avait été le seul du groupe qui ne fût pas mangé. Les récits de ce qu'il avait vu en cette occasion étaient vraiment écœurants. Des prisonniers et des serviteurs m'ont souvent parlé...
Page 42 - B, 28 : suite,. lai-même les restes paternels, il les avait remis à ses camarades pour être mangés. La même semaine, un jeune chef Basongo (1) se présentait au commandant pendant qu'il dînait dans sa tente, et lui demanda son couteau à prêter, ce que sans plus réfléchir le commandant lui accorda. Il disparut immédiatement derrière la tente et coupa la gorge à une fillette esclave lui appartenant ; il s'occupait à la cuire lorsque un de nos soldats le vit et signala ce qui si- passait.
Page 42 - A peine une quinzaine s'était-elle écoulée qu'il était ramené par quelques-uns de nos Houssas qui rapportèrent qu'ils mangeait les enfants dans nos cantonnements et aux environs. L'homme avait un sac suspendu autour du cou ; on le visita et on y trouva un bras et une jambe de jeune enfant. Comme trois ou quatre enfants avaient disparu cette quinzaine là sans qu'il y eût eu de décès parmi eux au camp, ce fut un témoignage considéré comme suffisant contre lui et il fut amarré et tué,...
Page 104 - La chambre dont je pris possession avait quatre vingts pieds de long sur quinze de large et s'ouvrait par une porte sur un jardin planté d'orangers au delà duquel la vue s'étendait à plus de cinq milles. En me réveillant, j'eus de la peine à me figurer que j'étais dans l'Afrique centrale; mais un coup d'œil jeté sur les trous des balles dans les portes et les volets et une grande tache rouge foncé sur le mur me rappela vite à la réalité. Ici nous trouvâmes un confort européen dont...
Page 54 - ... pas payé pour ses services ni pour l'ivoire qu'il leur avait envoyé, il résolut de faire, si possible, la paix avec l'Etat. C'était là une décision sage, parce qu'il est certain que les Arabes, étant à la fois effrayés et jaloux de son pouvoir, l'auraient probablement assassiné sous peu. A cette époque, Gongo-Lutété avait peut-être trente ans C'était un homme bien bâti, d'aspect intelligent, d'environ cinq pieds neuf pouces de haut, de peau brune, avec de grands yeux bruns aux...
Page 89 - Le 21 janvier 1893, au milieu du jour, au sortir d'une épaisse ceinture de forêts, nous vîmes Nyangwé s'étendre devant nous. Nous en étions séparés par une prairie large d'environ deux milles, et par le ffeuve, que nous savions avoir en cet endroit un millier de yards d'une rive à l'autre; et cependant, si transparente était l'atmosphère, qu'il nous semblait être à portée de fusil de la ville. Quelques minutes à peine après être sortis du couvert, nous pûmes, grâce à nos lunettes,...
Page 132 - Voici quelle était, en ce moment, notre situation : Lemery commandait à Nyaugwé et s'y trouvait dans une position fort dangereuse, car Rachid et ses troupes, arrivant du Nord, pouvaient, à chaque instant, abandonner leur tentative de jonction avec Rumaliza pour faire une conversion et attaquer Nyangwé. Kasongo était occupé par le lieutenant Middagh. Sur notre extrême droite se trouvait Lange à Mwana-Mkwanga, dans une très forte position, avec cent vingt hommes et un canon Krupp : de Wouters,...
Page 33 - Congo les hommes ne reçoivent que dos «rations» aussi longtemps qu'ils sont à l'intérieur, leur solde n'étant payée qu'à la côte, à l'expiration de leur terme de service; certaines avances sont cependant permises sur la solde et il est presque impossible de les supprimer en guise de punition, attendu que le peu de choses que l'on peut obtenir dans l'intérieur à l'aide de ces avances sont nécessaires à leur santé. vailler, manger et dormir sans être jamais débarrassés de leurs fers...
Page 133 - N'Zigi, ou, tout au moins, de le repousser. Il fut obligé de faire un détour, car toute la région de la rive gauche de la Lulundi, à l'exception des environs de Mwana-Mkwanga, sur notre extrême droite, était au pouvoir des Arabes Les indigènes du district étaient, d'ailleurs, animés de dispositions hostiles à notre égard. Après une semaine de combats incessants contre N'Zigi, qui s'était retranché à Kitumba...

Bibliographic information