Annales maritimes et coloniales: publiées avec l'approbation du ministre de la marine et des colonies

Front Cover
Imprimerie royale, 1833 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 566 - Rapport fait à la Chambre des Députés, au nom de la commission chargée de l'examen du projet de loi relatif à l'instruction secondaire, par M.
Page 480 - L'examen de ces riches recueils est fait à la fois pour effrayer l'imagination sur les prodigieuses richesses de la nature , et pour rendre modestes les naturalistes les plus habiles, en leur apprenant combien ils sont encore reculés dans la connaissance de ces êtres dont ils prétendent dresser le catalogue. Chaque pas , chaque coup de filet , pour ainsi dire, a fourni à nos voyageurs des choses singulières et inconnues. L'Académie se souvient que , dès la baie d'Algésiras , pendant un séjour...
Page 480 - ... l'administration du Jardin du Roi, pour placer tout ce que lui ont valu les dernières expéditions, et surtout celle dont nous rendons compte. Il a fallu descendre au rez-de-chaussée, presque dans les souterrains, et les magasins même...
Page 480 - Les catalogues les comptent par milliers, et rien ne prouve mieux l'activité de nos naturalistes , que l'embarras où se trouve l'administration du Jardin du Roi , pour placer tout ce que lui ont valu les dernières expéditions , et surtout celle dent nous rendons compte.
Page 316 - Mais ces résultats n'en montrent pas moins que, depuis la paix de 1783 jusqu'en i833, la marine française, mise en parallèle avec la guerre, n'a pas encore été traitée dans une proportion moins avantageuse qu'aujourd'hui, même sous le régime impérial de Napoléon , qui ne pouvait être accusé de favoriser trop la marine, et de trop peu favoriser le service de la guerre auquel il devait sa gloire et son sceptre. Jusqu'à i84o, la dotation de la marine française était restée beaucoup trop...
Page 315 - Tharmonie qu'il convient de mettre entre les deux services connexes , afin que l'État en retire la plus grande somme de puissance avec la moindre dépense totale. Pour juger ce que peut être, dans les cas les plus divers, la dotation proportionnelle des deux grandes sections de la force militaire, nous avons demandé les lumières de l'expérience.
Page 314 - ... de la marine, indépendamment de toute autre utilité propre à la force navale. « Quant à l'emploi de la puissance française hors du territoire, la marine et la guerre l'ont fait servir de concert , depuis dix ans, pour accomplir de grandes entreprises : l'invasion de l'Espagne et la reddition de l'île de Léon, la libération de la Morée, la conquête d'Alger, l'expédition d'Ancône et la protection de la Belgique. Dans tous ces cas, l'intérêt urgent, essentiel du service de la guerre...
Page 315 - ... d'Ancône et la protection de la Belgique. Dans tous ces cas, l'intérêt urgent, essentiel du service de la guerre, était de trouver la marine en mesure d'opérer avec promptitude des armements proportionnés à la grandeur des coups qu'allait porter l'armée de terre. Par conséquent, il existe entre l'étendue des moyens, et dès lors entre l'étendue des crédits, pour la marine et pour la guerre, une proportion qui...
Page 433 - ... pouvoir suffire à tous les besoins du service, à toutes les améliorations , excepté les dépenses extraordinaires qu'exigé encore l'achèvement de la digue de Cherbourg. La conséquence que nous devons tirer des développements qui précèdent, c'est qu'il est d'une haute importance d'arrêter tout nouvel accroissement des dépenses du personnel, et de chercher, par toutes les voies possibles d'amélioration , et par des réductions d'armement , dès l'instant qu'elles seront possibles,...
Page 314 - ... nombre que sur les frontières de terre, comme il y serait réduit sans la présence et le concours de la marine militaire. Voilà donc une première partie de la dépense exigée pour la défense nationale, qui doit être portée au budget de la marine, indépendamment de toute autre utilité de la force navale.

Bibliographic information