Le Saint-Graal; ou, Le Joseph d'Arimathie: Analyse sommaire du Saint-Graal dit volume. Texte de la fin du Saint-Graal d'après le ms. de la Bibliothèque du Mans avec toutes les variantes du ms. 2455. Texte d'Ypocras d'après ce dernier ms. Texte de Grimaud d'après le même manuscrit. Table des matières du Grand Saint-Graal

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 541 - « Biaus doulz coisins, fait Kamaors, si voirement m'aïst Deus, vous aveis moult grant droit et bien je m'i acort, ne vous n'en saurois jai rien faire ne dire que je n'en faice. Car je vous sai tant à proudome et à saigeque nulz ne vous poroit ensignier. » « Or est asseis, fait Aganor, laixiés les dames ez chambres baisier et acoleir et lor crins paignier et galonneir, que iteil doit estre li lours mestiers. Et li mestier az chevaliers si est en deffendre sainte cristientet et maintenir, que...
Page 219 - ... m'em poi garir; et qant jou fui navrés, jou qui mires et fis querre tous les meillors que on pot trouver, et si ne m'ont riens valut, et se vous savés tant que vous me péussiés garir, jou vos ferai rice homme à tousjours. » Lors coumencha Joseph à sousrire, et dist au sarrasin : « Coument me feroies-tu rice, jà ies-tu si povres que tu n'a riens : » « Si ai assés, dist li sarrasin, or et argent et pières présieuses et grant plentet de dras de soie et vaissielemence d'or et d'argent,...
Page 23 - meïsmes i'eust esté ochis, mais il entra en un batiel entre lui « et ne sai cans chevaliers, et s'en ala en tel manière que onques « puis n'en oï nul nouviele ''. » Mais ne peut-on soupçonner le ms. du Mans (et ceux qui lui sont ici apparentés) d'avoir cherché à atténuer une bévue écla1. Sommer, I, 166. 2. Dans son Index, p. 53, note 2. 3. Qu'il soit défectueux, la chose est certaine (cr.
Page 298 - Tu fesis trop grand hardiment, quant tu i venis gésir 3 , nostre sire velt que venjancc en soit prise. » Lors laisse aler un glaive qu'il tenoit et le fiert parmi les cuisses ambedeus, si qu'il parut par d'autre part ; si dist au roi : « Or garde bien que li autre ne remaignent el palais aventureux *, car bien sachent qu'il ne i demorra nus qui ne muire ou qu'il ne s'em parte à honte, s'il n'est outrément boins chevaliers. » Kt lors trait à soi son glaive et s'en part à tant ; et li rois...
Page 511 - Médienb qui est entre Égypte et Jhérusalem et des barons qui gardèrent la terre, queilz avantéourz lor avindrent. Or dit li contes qui est estrais de toutes les ystores, si commes sires Robers de Borons le translatait de latin en romans, à l'ayde de mastre Gatier Map, que ci tost com li Egyptiein sorent que li rois Mordrains ot guerpie sa terre et li dues Naciens atreci. qu'il mandèrent lor ost et aûnèrent lor gent, et distrent que il iroient vengier le roi Tholomei lor signor. Si firent...
Page 54 - Ypocras duce voir, pour cou que il se faisoit phylosophe. Qant il fu venus contremont jusques près des creniaus, la dame prist la corde et l'atacha à un aniel de fer qui dedans la tour estoit ; si que li vaissiaus ne pot aler avant n'arriére, ne amont ne aval et ele...
Page 58 - Ypocras et l'amenèrent devant l'emperaor. Et qant il i fu venus, il demanda à lui, qui li avoit mis ; et il dist qu'il ne puet savoir que li mist. « Non, fait li empereres, si n'en savés riens. » « Sire, fait il, non. » - Et dès qant i fustes-vous mis ? « fait li empereres. « Sire, jou ne sai. » Li empereres ne séust que dire d'icheste cose, si en laissa à tant la parole et ausi fait Ypocras et puis s'entéurent tout dèsque li empereres Veut coumandet.
Page 22 - ... avint l'autrier que li rois Meleans « dist qu'il iroit veoir un sien fil en Syre, qui là maint, qui a « partie de celé terre a gouverner. Et quant il se fu mis en la « mer a grant compaignie de gent 2, si manda chevaliers et ser<* gans tant com il en peut avoir, si entra maintenant en ses nés « et courut sus a mon père qui s'en aloit par devant un castel
Page lii - Josephe de leur en envoyer un. Celui-ci consulta le duc Gaanor, Nascien et les douze plus sages du pays : on fut d'accord pour désigner Galaad (274), qui accepta. Galaad fut couronné dans la cité de Palagre et sacré par Josephe (275). Il se maria ensuite avec la fille du roi des Lointaines-Iles, et, de la lignée qui en sortit, vint le roi Uriens qui fit tant de prouesses du temps d'Artus et mourut dans les plaines de Salisbury. Un jour que Galaad chevauchait à travers une lande (276), il voit...
Page 595 - Egyptiens virent qu'il furent en teil séjor entreit, si s'assemblèrent à mastre treif le roi Lidel et se consillèrent en queil manière il poroient cel de la citeit damagier. Si fuit lor consalz teilz en la fin qu'il feroient faire entre alz et la ville .1. fort chastel de pierre très davant la mastre porte de la citeit et y auroit grans tours et grans baitailles environ et partons fouceis et lairges ; et i meroient lor viandes et grans garnisons de chivaliers et i feroient grant ville et mervillouse...

Bibliographic information