Etre et représentation: une généalogie de la métaphysique moderne à l'époque de Duns Scot, XIIIe-XIVe siècle

Front Cover
Presses universitaires de France, 1999 - Fiction - 538 pages
0 Reviews
Au seuil du XIVe siècle se produit une mutation philosophique radicale. La notion de représentation se généralise pour exprimer le statut du signe, la ressemblance des images et la saisie du concept. La connaissance ne se réduit plus à ses causes sensibles, mais s'étend aux objets que l'esprit signifie. Ainsi, l'on peut appréhender l'être dans un seul concept, qui se révèle univoque. Pris dans son extension la plus générale, il englobe Dieu. Dès lors, la métaphysique, science de l'être en tant qu'être, dépasse l'aporie où l'avait laissée Aristote. Elle devient une " métaphysique transcendantale " (metaphysica transcendens), dont la doctrine de Dieu n'est plus qu'une partie, la " métaphysique spéciale ". La " seconde métaphysique " gardera cette articulation jusqu'à Suarez et Kant. La présente étude retrace la genèse historique de cette " ontothéologie " (selon la formule de Kant). Elle centre son attention sur la constellation de disciplines (logique, psychologie, théologie) qui a contribué à ce changement. Elle dégage une évolution de longue durée, montre les ruptures introduites par l'école augustinienne à la fin du XIIIe siècle, analyse leur cristallisation en une nouvelle structure dans l'œuvre de Duns Scot.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Section 1
5
Section 2
6
Section 3
7
Copyright

35 other sections not shown

Other editions - View all

Common terms and phrases

Bibliographic information