Palamède: revue mensuelle des échecs et autres jeux, Volume 3

Front Cover
1838 - Chess
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 98 - N'a rien d'humain que l'apparence ; Et d'ailleurs il n'est pas si facile qu'on pense , D'être fort honnête homme et de jouer gros jeu. Le désir de gagner , qui nuit et jour occupe , Est un dangereux aiguillon. Souvent , quoique l'esprit, quoique le cœur soit bon , On commence par être dupe, On finit par être fripon.
Page 50 - Kempelen, qui fut conseiller des finances de l'empereur , directeur des salines de Hongrie et référendaire de la chancellerie hongroise à Vienne.
Page 61 - C'est Camille au pied leste, invincible amazone ; Elle veille, et défend les pièces d'alentour, Par la force du fou, réunie à la tour. Près d'elle le roi siège : hélas ! il garde un trône Que mine le complot, que l'astuce environne ; Ce monarque, toujours menacé du trépas, Pour tromper l'ennemi ne peut faire qu'un pas ; Toutefois, quand sa force est enfin abattue, Par respect pour son nom, personne ne le tue ; II est échec et mat ; son dernier jour a lui, Et tous ses serviteurs sont morts...
Page 160 - ... et là cherchant un père, un mari, des enfants. Les uns attendaient leur sort avec une résignation silencieuse ou une insensibilité stupide ; d'autres se livraient à toute la frénésie du désespoir. Les femmes et les enfants des soldats étaient venus chercher un refuge dans les chambres des ponts supérieurs, et là ils priaient et lisaient l'Écriture sainte avec les femmes des officiers et des passagers.
Page 161 - On vit un jeune officier de la meilleure espérance , prendre d'un air pensif une boucle de cheveux dans son portefeuille et la placer sur son cœur. Un autre , s'étant procuré du papier, écrivit à son père quelques lignes qu'il enferma soigneusement dans une bouteille, espérant que peutêtre elles parviendraient à leur adresse.
Page 161 - Dans ce péril extrême, le capitaine fit monter un homme au petit mât de hune, " souhaitant plus qu'il ne l'espérait que l'on pût découvrir quelque vaisseau secourable sur la surface de l'océan. Le matelot, arrivé à son poste, parcourut des yeux tout l'horizon ; ce fut, pour nous, un moment d'angoisse inexprimable ; puis...
Page 201 - ... c'est l'effet que produisent ces voiles jaunes, rouges et noirs, suspendus par des poutres aux colonnes de nos théâtres et flottant au gré de l'air dans leur vaste enceinte. L'éclat de ces voiles se réfléchit sur tous les spectateurs, la scène en est frappée : les sénateurs, les dames, les statues des dieux, sont teints d'une lumière mobile ; et cet agréable reflet a d'autant plus de charme pour les yeux que le théâtre est plus exactement fermé et laisse moins d'accès au jour.
Page 98 - Cependant, cet amusement se tient rarement dans les bornes que son nom promet. Sans parler du temps précieux qu'il nous fait perdre, et qu'on pourrait mieux employer, il se change en habitude puérile, s'il ne tourne pas en passion funeste par l'amour du gain.
Page 160 - L'eau entra de toutes parts dans le vaisseau et parvint à arrêter la fureur des flammes ; mais ce fut un autre danger, et le vaisseau semblait devoir bientôt s'ensevelir dans la mer. " Alors," dit l'auteur du récit, " commença une scène d'horreur qui passe toute description. Le pont était couvert de six à sept cents créatures humaines, dont plusieurs, que le mal de mer avait retenues dans leur lit, s'étaient vues forcées de s'enfuir sans vêtements, et couraient çà et là cherchant un...
Page 164 - Nos embarcations , après leur premier voyage , ayant essayé en vain d'accoster le .Kent bord à bord, il fallut prendre le parti de descendre les femmes et les enfants du haut de la poupe, au moyen d'un cordage auquel on les attachait deux à deux.

Bibliographic information