Histoire de la révolution dans les Deux-Siciles depuis 1793

Front Cover
Amyot, 1756 - Naples (Kingdom) - 411 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 322 - Les peuples qui auront obtenu des constitutions et qui auront acquis par »là le droit d'être exigeants, pourront parler à haute voix et commander «l'insurrection. » Ceux qui seront encore sous le joug de leurs princes devront exprimer «leurs besoins en chantant, pour ne pas trop effrayer et ne pas trop «déplaire. «Profitez de la moindre concession pour réunir et remuer les masses »en simulant la reconnaissance. Les fêtes, les hymnes et les attroupements • donneront l'élan aux idées,...
Page 281 - ... transactions dont VM , ainsi que l'Europe , connaît le caractère et le but , et sur lesquelles ^repose cette alliance tutélaire uniquement destinée à garantir de toute atteinte l'indépendance politique et l'intégrité territoriale de tous les États , et...
Page 11 - Mais eussions-nous 20,000 hommes, il ne nous conviendrait pas de faire vingt-cinq jours de marche, dans les mois de juillet et d'août, pour chercher la maladie et la mort. Pendant ce temps-là , Beaulieu repose son armée dans le Tyrol , la recrute , la renforce...
Page 279 - Deux-Siciles venait de subir une des altérations ci-dessus caractérisées, et l'adoption des mesures indiquées au paragraphe précédent, étant à la fois impérieusement nécessaire et possible envers ledit royaume, les puissances alliées statuent, que ces mesures seront mises à exécution avec l'intention invariable...
Page 122 - Palerme son ambassadeur à Paris, pour traiter de la paix. En conséquence , il ne sortira des ports des deux royaumes aucun vaisseau de guerre napolitain , de même qu'il n'y sera reçu aucun vaisseau des puissances en...
Page 16 - Naples, alarmé du voisinage des peuples qui se sont constitués en élats populaires , et craignant les tentatives qu'ils pourraient faire pour répandre leurs opinions politiques dans le midi de l'Italie, nous a fait demander à cet égard des explications propres à le rassurer. Il en résulte que nous sommes convenus que ni les troupes françaises , ni les milices nationales de Bologne, Ferrare et autres états confédérés , ne pénétreraient dans...
Page 282 - C'est dans ce seul but, que nous proposons à VM de se réunir à nous dans la ville de Laybach. Votre présence, Sire, hâtera, nous en sommes sûrs, une conciliation aussi indispensable, et c'est au nom des intérêts les plus chers de Votre Royaume et avec cette bienveillante sollicitude, dont nous croyons avoir donné plus d'un témoignage...
Page 38 - Tout en tenant ces propos, vous cheminerez » à marches forcées : l'utile ici consiste à gagner » quelques marches, de sorte que lorsque le roi » de Naples s'apercevra que votre projet est » d'arriver à Rome, il ne soit plus à temps de
Page 289 - ... rien ne peut les faire renoncer. Il est au-dessus de mon pouvoir, et je crois même d'aucune possibilité humaine, d'obtenir un autre résultat. Il n'ya donc aucune incertitude sur l'alternative dans laquelle nous sommes, ni sur l'unique moyen qui nous reste pour préserver mon royaume du fléau de la guerre. - Dans le cas où les conditions sur lesquelles les souverains insistent seraient acceptées, les mesures qui en seront les conséquences ne pourront être réglées sans mon intervention....
Page 35 - Enfin , vous emploieriez en ce double sens beaucoup de fierté extérieure, pour que le roi de Naples n'entre pas dans Rome , et beaucoup de souplesse pour lui faire comprendre que c'est son intérêt ; et si le roi de Naples , malgré tout ce que vous pourriez faire, ce que je ne saurais penser...

Bibliographic information