Annales, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 80 - Publications de la Société pour la recherche et la conservation des monuments historiques dans le grand-duché de Luxembourg, constituée sous le patronage de SM le roi grandduc , par arrêté , daté de ffalferdange , du 2 sept.
Page 197 - Les évêques établiront un hôpital pour recevoir les pauvres, et lui assigneront un revenu suffisant aux dépens de l'Église. Les chanoines y donneront la dîme de leur revenu, même des oblations, et un d'entre eux sera choisi pour gouverner l'hôpital même au temporel. Les chanoines iront, au moins en carême, laver les pieds des pauvres, c'est pourquoi l'hôpital sera tellement situé qu'ils puissent y aller aisément.
Page 106 - Monuments pour servir à l'histoire des provinces de Namur, de Hainaut et de Luxembourg, recueillis et publiés pour la première fois par le baron de Reiffenberg, tome IV, 1846, in-4°, pp.
Page 297 - Gazet, p. 366. qui le releva et il vint habiter dans un endroit près de Morlanwelz, que l'on nommait le « Champ du Potier. » II y bâtit, avec des branches d'arbres, un petit ermitage où il vécut longtemps ignoré, se livrant à des exercices pieux et ne prenant d'autre nourriture que des fruits et des racines sauvages; il poussait même l'austérité de sa pénitence jusqu'à marcher comme les animaux de la forêt, si l'on en croit les légendaires. Plus tard, la veuve d'Eustache de Rœulz,...
Page 33 - NB de Mons, furent préférées pour leur qualité et leur abondance. Elles se trouvaient au-dessus de l'abbaye établie dans cette localité, sur la seigneurie de la Roquette, entre Casteau et Thieusies : la principale était la fontaine Wastiaul. Deux grands réservoirs en pierre y furent construits, et l'eau fut dirigée par des tuyaux 2 qui parcouraient les territoires de Saint-Denis et d'Obourg, les bois et les bruyères de Mons.
Page 254 - Léop. — Inscriptions sépulcrales des églises, couvents, hospices et chapelles de la ville de Mons, recueillies sur les lieux et dans des manuscrits.
Page 298 - ... fruits et des racines sauvages; il poussait même l'austérité de sa pénitence jusqu'à marcher comme les animaux de la forêt, si l'on en croit les légendaires. Plus tard, la veuve d'Eustache de Rœulz, dame Berthe, ayant connu la réputation du pieux anachorète, lui accorda la permission de choisir dans son domaine un emplacement qu'il pourrait cultiver et dont les produits serviraient à ses besoins. Il se livra donc assidûment à la culture d'un champ, en même temps qu'il adressait...
Page 123 - ... Georges devaient se rendre à la procession de Mons, vêtus d'une robe sans camail, ayant une ceinture blanche, une écharpe verte, un chapeau de même couleur, et portant une verge blanche; ils firent davantage : ils y assistèrent avec tout un cortège, représentant le triomphe du saint sur le dragon. Après Guillaume de Bavière, la confrérie de Saint-Georges, de même que la chevalerie de Barbefosse, périclita, et la chapelle ne fut plus fréquentée que par le magistrat et par les bourgeois....
Page 298 - ... de la perfection du saint ermite, lui conféra par degré tous les ordres jusqu'à la prêtrise. Après son ordination, Jean-Guillaume entreprit la construction d'une église en pierres, avec les largesses des fidèles, sur un terrain qui lui fut concédé par la dame Berthe et son fils. L'édifice achevé, des religieux de l'ordre de Saint-Augustin sollicitèrent la faveur de s'y établir, sans pouvoir l'obtenir de l'ermite qui s'adressa à l'abbesse de Fontenelle. Celle-ci lui envoya quelques...
Page 33 - ... localité, sur la seigneurie de la Roquette , entre Casteau et Thieusies : la principale était la fontaine Wastiaul. Deux grands réservoirs en pierre y furent construits, et l'eau fut dirigée par des tuyaux 2 qui parcouraient les territoires de Saint-Denis et d'Obourg, les bois et les bruyères de Mons. Cet ouvrage si remarquable fut commencé en 1394, et terminé cinq ans après. Toutefois, en 1400, les canaux exigèrent de nouveaux travaux. Les ouvriers causèrent alors certains dommages...

Bibliographic information