Histoire du Canada ...

Front Cover
Lovell et Gibson, 1878 - Canada
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 3 - Le fondement de l'histoire est la vérité, et ce n'est pas la rapporter fidèlement que d'en supprimer une partie ......... C'est une espèce de mensonge que de ne dire la vérité qu'à demi. Personne n'est obligé d'écrire l'histoire, mais quiconque l'entreprend s'engage à dire la vérité toute entière. M.
Page 416 - Que nous ne pouvons regarder autrement le gouvernement qui a recours à l'injustice, à la force et à une violation du contrat social, que comme un gouvernement oppresseur, un gouvernement de force, pour lequel la mesure de notre soumission ne devrait être désormais que la mesure de notre force numérique, jointe aux sympathies que nous trouverons ailleurs.
Page 424 - que de marcher avec succès, dans la voie qu'ont tracée les patriotes de 74. La situation des deux pays est différente, et nos amis d'Angleterre ne la comprennent pas, quand ils nous croient dignes de 'blâme, ou une race inférieure, si nous ne résistons pas tout de suite Faut-il
Page 4 - ne puisse être jugé que d'après lui-même, par ses propres opinions, par ses propres actes, de sorte que sans rien celer de ce que doit contenir cette histoire, l'historien ne soit pas accusé de prononcer avec malveillance, ou de se livrer à des personnalités inutiles et étrangères à l'instruction que l'on doit au public.'
Page 422 - infligée l'assemblée, le gouverneur est obligé de se montrer larmoyant pour faire pitié, et de se donner pour bien meilleur qu'il n'est en réalité. Il s'est fait humble et caressant pour tromper Néanmoins, le mal n'est pas consommé, et ses artifices sont usés Il ne peut plus acheter
Page 422 - mauvais gouverneurs. Autrefois, pour gouverner, et mettre à l'abri des plaintes de l'assemblée les bas courtisans ses complices, le tyran Craig, était obligé de se montrer, pour faire peur, comme bien plus méchant qu'il n'était. Il n'a pas réussi à faire peur: le peuple s'est moqué de lui et des proclamations royales, des
Page 456 - la charité et l'union parmi leurs ouailles; qu'ils devaient représenter à leurs paroissiens qu'il n'est jamais permis de se révolter contre l'autorité légitime ni de transgresser les lois du pays; qu'ils ne doivent point absoudre
Page 417 - cet homme, déjà désigné par le pays, est LJ PAPINEAU. Cette assemblée,' considérant les heureux résultats obtenus en Irlande du tribut appelé tribut O'Connell, est d'avis qu'un semblable tribut, sous le nom de tribut Papineau, devrait exister
Page 330 - à voir s'il ya dans la situation politique du pays, des 'circonstances nouvelles, qui puissent justifier la conduite de ceux qui semblent déserter la cause de la patrie, se séparer de cette immense majorité de
Page 284 - des deux premières nations du monde, vous possédez un vaste et beau territoire, vous avez un sol fertile, un climat salubre, et le plus beau fleuve de la terre, qui fait de votre ville la plus éloignée un port pour les vaisseaux de mer. Votre revenu

Bibliographic information