Oeuvres complètes de Pierre de Bourdeilles ...: seigneur de Branthôme, pub. pour la première fois ... suivies des Oeuvres d'André de Bourdeilles et d'une table générale, Volume 7

Front Cover
P. Jannet, 1878
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 147 - ... pour la plume et pour le poil, car il est bon capitaine et soldat, très sçavant, et très eloquent, et bien disant, s'il en fut oncques...
Page 136 - Je veux bien qu'il sache que cela serait bon en temps de paix; mais en « temps de guerre, qu'on a le bras armé et le cul sur la selle, tout le monde
Page 165 - ... à prendre leurs testes, et ficher au bout de leurs lances, picques, et en faire leurs parades, à la mode des Mores et Arabes. Mais M.
Page 175 - ... vieux mortes payes dans Milan, que, durant sa prison, n'ayant autre exercice, se mit à la lecture et à se faire porter toutes sortes de livres, sans que les gardes les visitassent, car pour lors l'inquisition n'y estoit si...
Page 264 - La France & le Piémont, & les Cieux & les Arts, Les Soldats & le Monde ont faict comme six parts De ce grand Bonivet : car une si grand' chose Dedans un seul tombeau ne pouvoit estre enclose. La France en a le Corps, qu'elle avoit eslevé : Le Piémont a le Cœur, qu'il avoit esprouvé : Les Cieux en ont l'Esprit, ft les Arts la Mémoire : Les Soldats le Regret, & le Monde la Gloire.
Page 79 - ... à la jeunesse. Et ce que j'admire autant en ces fantassins, c'est que vous verrez de jeunes gens sortir des villages, de la...
Page 79 - ... infanterie quelque temps, que vous les voyez aussitost faictz, aguerrys, façonnez, que, de rien qu'ilz estoient, viennent à estre capitaines et esgaux aux gentilzhommes, ayans leur honneur en recommandation autant que les plus nobles, à faire des actes aussi vertueux et nobles que les plus grandz gentilzhommes.
Page 375 - Il n'y en eust ny d'un costé ny d'autre qui s'y faignist, car il faisoit un très grand chaud ce jour là. Il...
Page 179 - Et s'il falloit endurer la peine et la fatigue de la guerre, fust du froid, du chaud, de la fain, de la soif, des playes, des coups et blessures, et autres peines, nous les endurions fort à...
Page 238 - ... venir à soy l'armée que conduisoit le marquis de Saincte-Croix, il eut telle envie d'aller à luy, plustost que le marquis à luy, qu'estant son navire lourd et mauvais voyllier (car c'estoit une grosse hurque 1 de Flandres), il s'en osta et se mit dans un 1 . Hurque, barque.

Bibliographic information