Darstellungen aus der sittengeschichte Roms in der zeit von August bis zum ausgang der Antonine, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 475 - Quantum autem vitae mihi deinceps deum voluntate erit quantumque a tuenda re familiari procurandoque cultu liberorum meorum dabitur otium, ea omnia subsiciva et subsecundaria tempora ad colligendas huiuscemodi memoriarum delectatiunculas 24 conferam.
Page 311 - Quanto molliores sunt et delicatiores in cantu flexiones et falsae voculae quam certae et severae!
Page 147 - ... cum tua Niliacus rura colonus aret? quando brevis gelidae missa est toga tempore brumae? argenti venit quando selibra mihi? nil aliud video quo te credamus amicum quam quod me coram pedere, Crispe, soles.
Page 683 - Non nomen, non quo genitus, non unde, quid egi, Mutus in aeternum sum, cinis, ossa, nihil. Non sum, nee fueram : genitus tamen e nihilo sum ; Mitte, nee exprobres singula, talis eris.
Page 271 - ... interdum nihil praeter cilicia et spongias et rutabula et forpices atque alia id genus titulis obscuris et ambiguis. Solebat et inaequalissimarum rerum sortes et aversas tabularum picturas in convivio venditare incertoque casu spem mercantium vel frustrari...
Page 151 - Il n'ya sorte d'oppositions et de difficultés qu'il néprouva dans ce projet. Il fallut faire venir et employer des Napolitains, pour établir de force des latrines dans les maisons, et le corps des médecins composa un mémoire pour représenter que l'air de Madrid ayant toujours été fort sain, il leur paraissait dangereux de vouloir le changer. Ceci me fait...
Page 516 - Paris, à cheval, à la tête du corps de ville, y fit les tours , les révérences et autres cérémonies tirées et imitées de la consécration des empereurs romains. Il n'y eut, à la vérité, ni encens, ni victimes : il fallait bien donner quelque chose au titre de roi très chrétien (t).
Page 296 - ... pour être chantée : œuvre destinée à la voix plutôt qu'aux yeux de l'homme. Les plus anciens manuscrits que nous possédions de nos Chansons de gestes sont de petits manuscrits de poche à l'usage de ces chanteurs ambulants qu'on appelait joculatores, jongleurs. On ne saurait trop le répéter : la décadence de notre poésie épique devait commencer le jour où l'on devait la lire, et non plus la chanter.
Page 62 - Montespan une robe d'or sur or, rebrodé d'or, rebordé d'or, et par-dessus un or frisé, rebroché d'un or mêlé avec un certain or , qui fait la plus divine étoffe qui ait jamais été imaginée : ce sont les fées qui ont fait cet ouvrage en secret ; âme vivante n'en avait connaissance.
Page 516 - Il faut obéir aux princes comme à la justice même. Ils sont des dieux, et participent en quelque façon à l'indépendance divine. — Le prince se peut redresser lui-même quand il connaît qu'il a mal fait, mais contre son autorité il ne peut y avoir de remède que dans son autorité.

Bibliographic information