Histoire générale de l'Asie, de l'Afrique, de l'Amérique, Volume 11

Front Cover
Chez les Ventes de la Doué, 1771
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 60 - Colonie nauTante , offrit à tous ceux qui voudraient s'y établir , foixante acres de terre par tête, avec droit de propriété & d'héritage ; pourvu que , dans l'efpace de trois ans , ils fe miflcnt en état de pouvoir fubfifter fans fecours & contribuer à l'entretien de la garnifon. Elle leur accordait auffi , à l'expiration de ce ternie , 1« liberté de difpofer de leurs fonds s'ils n'étaient pas fatisfaits de leur marché ou de la qualité du climat.
Page 111 - Maures , les mules , les chameaux & les autres animaux de mon Empire , me demander quelque chofe pour leur nourriture , ils la trouvent bien fans...
Page 398 - ... du tumulte qui accompagnent les exécutions en Europe. Ils ont peine à croire que les habitans d'une ville entière quittent leurS occupations pour voir donner la mort à un de leurs semblables.
Page 312 - On sdiaw , ; afTure qu'il boite naturellement d'une f. 3i9. jambe de derriere , ce qui n'ernpêche pas qu'il ne foit léger , & plus difficile à prendre à la courfe que le fanglier. Il a le cou fi...
Page 162 - Ils lui recommandèrent de laiffer peu de marchandifes dans les Forts , & d'en mettre la plus grande partie en dépôt chez les Rois voifins...
Page 266 - Snelgrave des aflaires du cominerce , il déclara que, malgré fes .droits de conquérant , il ne mettroit pas plus de taxes fur les marchandises HIST.DE que le Roi de Juida n'en levoit.
Page 460 - pafler en Afrique avec de grandes » armées & dompter les Mufulmans, » quand ils avoient les François à HIST.DE » combattre, ou lorfqu'étant unis avec LA*'"""Y~ » la France , les Anglois leur pre» noient Gibraltar & Minorque » ? Qu'on fe rappelle ici les projets de D.
Page 385 - Mais d'une tête coupée, il en renaît une infinité d'autres qui confpirent également fa perte. S'il apIprend, quand il eft fur fon tribunal, que quelque Officier du Divan alors HISTOIRE DE .'.UL'!
Page 291 - Fez, en difant à fa mere , (\uefesfujets navoient d'autre droit à leur vie que fa volonté, & que fon plus grand plaijîr etait de les détruire de fa propre main.
Page 36 - Criminel fur ce ddit , il répondu qu'un homme de fa forte n'avoit à rendre compte de fes actions qu'à Dieu feul : on fe moqua de fes prétentions , & on inftruifit fon procès.

Bibliographic information