Biographie neuchâteloise, Volume 2

Front Cover
E. Courvoisier, 1863 - Neuchâtel (Switzerland) - 1078 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 410 - du silence , si je ne pouvais suivre dans mes écrits les lumières de ma conscience. Mais rien ne lie ma plume, et je ne suis point capable de la prostituer à la flatterie Je suis né dans un pays dont la liberté est l'âme , le trésor et la loi fondamentale; je puis
Page 113 - si on l'agrée, de m'engager par un écrit signé de ma main à ne publier de ma vie aucun nouvel ouvrage sur aucune matière de religion, même de n'en traiter incidemment dans aucun nouvel ouvrage que je pourrais publier sur tout autre sujet, et au surplus je continuerai de montrer par mes sentiments et par ma conduite tout le prix
Page 114 - Quelle circonstance heureuse et quel triomphe pour moi, si j'avais su parler et que j'eusse eu, pour ainsi dire, ma plume dans ma bouche ! Avec quelle supériorité , avec quelle facilité j'aurais terrassé ce pauvre ministre au milieu de ses six paysans
Page 40 - en Angleterre la première publication de ce pamphlet. Son second ouvrage, d'un genre tout différent (De l'homme , ou des principes et des lois de l'influence de l'âme sur
Page 237 - sur le bras du Danube qui sépare la promenade du Prater des faubourgs, et ordonna que deux compagnies de voltigeurs occupassent un petit pavillon sur la rive gauche, pour protéger la construction d'un pont. Le bataillon de grenadiers qui défendait le passage fut chassé par ces voltigeurs et par la mitraille de quinze pièces d'artillerie;
Page 147 - Cet homme est d'un esprit très-doux, très-conciliant et très-sage, et en même temps d'une philosophie intrépide, capable de rendre service à la raison et à vous, et également attaché à l'un et à l'autre. Il est de votre siècle , et les Neuchàtelois sont encore du
Page 410 - une loi plus inviolable encore de respecter la vérité et l'intérêt du genre humain. Si de lâches flatteurs du despotisme s'élèvent contre mes principes, j'aurai pour moi les hommes vertueux, les gens de cœur, les amis des lois, les vrais citoyens. Je prendrais le
Page 148 - se sert la cour de France pour obliger les parlements du royaume à savoir obtempérer à ses volontés. Je respecte des conventions sur lesquelles ce peuple fonde sa liberté et ses immunités, et je me resserre dans les bornes du pouvoir qu'ils ont prescrites eux-mêmes en se donnant à ma maison.
Page 147 - Sire, » Votre Majesté va rire de ma requête : elle dira que je radote. Je lui demande une place de conseiller d'Etat. Ce n'est pas pour moi, comme vous le croyez bien, et je ne donne point de
Page 110 - qu'à celte occasion il a exalté la religion naturelle , comme étant le fondement de la révélée , et qu'il a pu dire des choses que l'on a appliqué à la religion chrétienne réformée, mais que ce n'a jamais été son intention. » Secondement de s'élever , non pas précisément directement, mais pourtant assez clairement, contre l'ouvrage infernal De l'Esprit, qui suivant le principe détestable de

Bibliographic information