L'enseignement de la philologie romane a Paris et en Allemagne (1883-1885).

Front Cover
Polleunis, Ceuterick & Lefébure, 1886 - Romance philology - 52 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 30 - ... et à la vivacité de son exposition. La Chaire de français dans une université néerlandaise. Discours prononcé le 29 septembre 1884, à l'occasion de son installation comme professeur ordinaire à la Faculté des Lettres de l'université de Groningue, par AG VAN HAMHL, docteur en théologie, élève diplômé de l'Ecole pratique des hautes études de Paris.
Page 36 - Cil est sus tot le mont de doner enforciez, Sages est et cortois, preus et bien afetiez, Et aime les eglises et honore clergiez. Les povres gentils homes n'a il pas abessiez...
Page 36 - Ansois les a trestouz et levez et hauciez, Et donnees les rentes, les terres et les fiez; En cuer de si haut home n'ot ains si grant pitiez, Ja ses pers de doner n'ert mes apareilliez, Des le temps Alixandre ne fu tel, ce sacliiez; Quanque Diex a el monde li fust bien emploiez.
Page 34 - Suit immédiatement la Vengeance de Jean le Nevelois : Seigneur, or fetes pais, .j. petit m'entendez : Li sens de nul sage home ne doit estre celez Qu'il ne soit, au besoing, dit et amonnestez. Mains hom cuide estre sage qui mout est folz prouvez... Seigneur, or fetes pes, .j. petit vous teziez, S'orez bons vers nouviaus, car li autre sont viez. JEHANS LI NEVELONS fu mout bien afetiez : A son ostel se sist, si fu joians et liez ; .1. chanterre li dist d'Alix. a ses piez...
Page 36 - Nevelonsfu moût bien afetiez. A son ostel se sist, si fu joians et liez. 5 Uns chanterre li dist d'Alixandre a sespiez; Et quant il l'a oï, s'en fu grains et iriez. Du fiuz qu'ot de Candace en a vers conmencie/, Bien fez et bien rimez, bien diz et bien ditiez.
Page 23 - Dans son séminaire philologique, dont les étudiants ne sont admis à faire partie qu'après un stage préparatoire et un examen quelque peu sommaire, M. Suchier occupait l'intervalle des Vortraege en dirigeant l'explication des poésies du troubadour Zorzi.
Page 34 - Seigneur, or fetes pais, un petit m'entendez, Li sens de nul sage home ne doit estre celez Qu'il ne soit au besoing dis et amonnestez ; Mains hom cuide estre sages qui mout est fols prouvez. Un example de bien vous sera ja moustrez 5 Du fort roy Alixandre, qui tant fu redoutez Et conquist par sa force tantes riches citez, Tant vaus, tantes contrees et tantes ducheez Par la force qu'il ot des chevaliers menbrez, Qui vindrent tuit a lui de par touz les regnez, 10 Et il les recut touz de bonnes volentez,...
Page 23 - L'élève monte en chaire, et le professeur, qui a pris place sur l'un des bancs, se réserve le droit de critiquer, soit pendant la lecture, soit après qu'elle est achevée, la façon dont le sujet choisi a été traité. Ces Vortraege sont souvent la. première rédaction d'une étude, qui, développée ensuite et remaniée soigneusement, constituera un sujet de thèse convenable.
Page 31 - Nous aurions mauvaise grâce d'omettre Jehan li Nivelais ou » li Nivellois dans la liste de nos trouvères brabançons ou flamands, » lorsque La Sarna Santander, le baron de Reiffenberg, Van Hasselt » et d'autres savants belges n'ont pas hésité à le classer parmi les » anciens poètes du pays. Ils diffèrent seulement sur son lieu de
Page 34 - Un example de bien vous sera ja moustrez Du fort roy Alixandre, qui tant fu redoutez Et conquist par sa force tantes riches citez, Tant vaus, tantes contrees et tantes ducheez Par la force qu'il ot des chevaliers menbrez, Qui vindrent tuit a lui de par touz les regnez. Et il les reçut touz de bonnes volentez, Coumes bons chevaliers et preus et alosez. Onques ne trouva prince, s'il ne feïst ses grez, Ne fust sempres destruiz et a sa fin alez.

Bibliographic information