Journal asiatique, Volume 10

Front Cover
La Société asiatique, 1832 - Oriental philology
0 Reviews
Ser. 6, v. 11, 14 and 18; ser. 7, v. 1 and 9, ser. 7, v. 16 and 19, ser. 8, v. 5, 9, 13 and 17 include "Bibliographie ottomane. Notice des livres turcs arabes et persans imprimés à Constantinople durant le période 1281-1307 de l'Hégire" (title varies slightly)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 324 - ... chinois, comptez que je ne m'épargnerai pas. II est très-juste de s'intéresser à l'honneur de ceux qui, comme vous, travaillent si bien au bien commun de la république des lettres dans le poste honorable où vous vous trouvez. Vous me paraissez raisonner juste sur le Tchu chou. M. Fréret m'ayant prié de lui dire mon sentiment soit sur ce livre , soit sur son système de chronologie, je le lui dis avec franchise. M. de Bougainville m'écrivait l'an passé que cet illustre savant avait achevé...
Page 14 - Avec ce papier, vous pouvez avoir des vètemens, des alimens et d'autres objets ayant de la valeur; voilà ce qui n'existait pas autrefois. Le cuivre a l'inconvénient d'être pesant, et le papier est léger ; c'est un travail difficile de convertir le premier en monnaie , mais rien n'est plus aisé que de faire du papier et d'y apposer une estampille. En conséquence, nous avons maintenant abandonné le lourd et le difficile pour le léger et le facile. Cette section est divisée en deux livres....
Page 374 - Kchatriyas, que la loi du destin avait condamnée à périr, cette race qui opprimait les Brahmanes et qui avait abandonné la vraie voie, devait sentir les douleurs de l'enfer. Le héros magnanime, aux forces terribles , déracina vingt et une fois avec sa hache au large tranchant cette épine de la terre.
Page 389 - Ma tçheou a été bien prise, aussi bien que le rumb de vent ; je vous ajoute que la grande rivière qui prend sa source assez près de celle du Gange et traverse le...
Page 414 - Razoumoski m'avait écrit par la caravane; je conclus que vous aviez eu quelques différens avec lui. Ce seigneur m'a écrit deux lettres par le dernier courrier : il ne me dit mot sur ce qui me regarde.
Page 290 - Si ce n'est pas cette œillade attrayante, ah ! dis-le moi, quel de ces regards enchanteurs a pu me faire perdre la raison ? A l'extérieur, il est frais et vigoureux ; mais la blessure que tu lui as faite, demeure au dedans de lui. Parmi les amants dont le cœur est ensanglanté, il est semblable à la tulipe, et lui a même donné sa couleur. Pour tout capital de discernement, l'amant n'a autre chose que la faiblesse et l'impuissance du cœur; toutefois il est du nombre des insensés, celui qui...
Page 390 - Californie, au temps marqué sur la carte, me parait n'avoir aucun fondement. Suppose/ que les Japonais aient eu connaissance de l'Amérique avant l'arrivée des missionnaires au Japon, les Chinois ont pu avoir, à cette époque, des connaissances de l'Amérique, mais celles que vous avez conclues de la relation des bonzes sont au moins fort douteuses ; les examens que vous aurez faits...
Page 393 - Tout ce qui est dans la carte «de Kaempfer, et tout ce qu'il dit des connaissances japonaises est «bien postérieur à l'an de JC 458, et je ne vois pas ce que cela «peut prouver pour la réalité d'un voyage de Chinois, de la Chine «à la Californie, à cette époque. Si la Californie avait été...
Page 391 - ... dans les textes chinois et tartares (1). Quand j'aurai reçu une réponse positive sur ce qu'on pense de ce que j'ai envoyé sur l'histoire de Thang, je ne manquerai pas de le faire suivre de ce que j'ai ramassé sur les dynasties des Han (2) , Tsin , les cinq premières dynasties, les divers règnes de plusieurs princes tartares Sien pi, Huns, Topa, &c., sur-tout, et des cinq petites dynasties après les Thang. Les princes de trois de ces petites dynasties étaient turcs ; ajoutez les mémoires...
Page 385 - Je vous envoie en deux voies les mémoires sur fancienne astronomie. Vous ne me dites rien sur le calcul des éclipses du soleil, des années avant JC 2155 et 2128, fait sur les tables de M. Halley , de M. Lemonnier et sur celles du tribunal des mathématiques de Péking, construites par le P. Kœgler sur ce qu'il avait reçu du feu P. Grammatici. Je vous priais...

Bibliographic information