Mémoires pour servir à l'histoire de Dombes, Volume 3

Front Cover
J.-C. Damour, 1868 - Dombes (France)
1 Review
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

p459 463 526 Maurice de fenoil

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 376 - ... sang, pairs de France, précéderont et tiendront rang selon leur degré de consanguinité , devant les autres princes et seigneurs pairs de France, de quelque qualité qu'ils puissent...
Page 453 - Rivoire en 1846, cette permission, ce capitaine fut arrêté en Savoie, conduit dans les prisons du Parlement, qui le condamna à être roué vif; ce qui fut en 1601. Le pré où l'exposition fut faite est appelé encore à présent le pré de la Roue. Il fut exécuté à Trévoux (1). » Aubret commet ici, sur la date de cet événement, une erreur que tous les historiens de Bombes ont répétée après lui.
Page 267 - Il dit qu'il a cinq ou sis. hommes guettables et fortifiantes; il déclare posséder des biens acquis par ses ancêtres, et joints à Tanay ; le port de Trévoux et le petit péage qui prend 10 deniers par bateau qui descend chargé de marchandises, lorsqu'il paie 5 sols de péage à Trévoux et au-dessus. Il estime le tout à 70 livres de rente, valant 5...
Page 415 - ... troupes; mais un gentilhomme de Bourgogne, nommé La Barre, s'étant présenté pour se battre et tirer un coup de pistolet avec celui de l'armée d'Ornano qui voudrait se présenter, ce général eut l'imprudence d'y aller lui-même. La Barre ayant donné dans sa visière, d'Ornano en fut ébloui, en sorte que La Barre saisit la bride de son cheval et l'emmena prisonnier de guerre à Thoissey, et, le lendemain, en Bourgogne. L'armée du roi, étant sans chef, se débanda, celle du duc de Nemours...
Page 224 - ... donna ses lettres patentes, étant à Lyon, le 8 novembre (1523), par lesquelles il créa, pour conseiller en la chambre du conseildû pays de Dombes, messires Franc des Champs et Jean Varinier ; pour jouir de cet office aux honneurs et aux autorités, prérogatives, prééminences, droits, franchises, profits et émoluments déclarés dans ses lettres d'érection de cette chambre et à tel office appartenant, et il manda au seigneur de la Palisse ou à son lieutenant; au sénéchal de Lyon ou...
Page 464 - ... matières, sans recevoir aucune preuve par témoins outre le contenu audit contrat, ni sur ce qui seroit allégué avoir été dit ou convenu avant icelui, lors et depuis.
Page 65 - Glctlciiis que lui avait aliéné Michel de Rancé, de mettre ce château hors de sa main, et de le remettre à une personne qui pût servir dans les guerres, ce que ce religieux n'ayant pas fait, les gens du duc avaient saisi cette terre. Aubret, III. 65. (3) Guichenou, t.
Page 453 - ... par lequel il s'était obligé de relâcher à Sa Majesté le marquisat de Saluées ou la Bresse, SM vint à Lyon et y arriva le 8 juillet. Il y eut encore quelques pourparlers de paix ; mais le Duc de Savoie voulant amuser le Roy, parce qu'il attendait du secours des Espagnols, le Roy ayant connu son intention, ne voulut pas se laisser amuser plus longtemps et déclara la guerre à ce duc, et la commença le 6 août, et le 12, M. le maréchal de Biron eut pris Bourg-en-Bresse. Notre prince suivit...
Page 453 - ... paix ; mais le Duc de Savoie voulant amuser le Roy, parce qu'il attendait du secours des Espagnols, le Roy ayant connu son intention, ne voulut pas se laisser amuser plus longtemps et déclara la guerre à ce duc, et la commença le 6 août, et le 12, M. le maréchal de Biron eut pris Bourg-en-Bresse. Notre prince suivit Sa Majesté dans ce voyage et le servit dans cette guerre qui n'eut pas de longues suites. Un capitaine appelé Tourbes ayant été coucher chez le seigneur de Gletteins,dans...
Page 453 - Roy, le 27 février ] 600, par lequel il s'était obligé de relâcher à Sa Majesté le marquisat de Saluées ou la Bresse, SM vint à Lyon et y arriva le 8 juillet. Il y eut encore quelques pourparlers de paix ; mais le Duc de Savoie voulant amuser le Roy, parce qu'il attendait du secours des Espagnols, le Roy ayant connu son intention, ne voulut pas se laisser amuser plus longtemps et déclara la guerre à ce duc, et la commença le 6 août, et le 12, M. le maréchal de Biron eut pris Bourg-en-Bresse.

Bibliographic information