Histoire de l'Eglise de Corée: précédée d'une introduction sur l'histoire, les institutions, la langue, les moeurs et coutumes coréennes : avec carte et planches, Volume 1

Front Cover
V. Palmé, 1874 - Korea
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 26 - Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas , il demeure seul ; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit Maintenant mon ame est troublée; et que dirai-je?
Page clxxii - Enfin, un surtout de cérémonie et qui ne diffère de celui que nous venons de décrire que par ses manches encore plus larges, couronne le tout et sert dans les voyages ou dans les grandes circonstances.
Page 88 - Enfin les satellites , après leur avoir barbouillé la figure avec de la chaux, leur attachèrent une inscription sur la tête , et sur le dos un énorme tambour ; puis le mandarin parut à cheval, et, à coups de fouets, on força les deux confesseurs à courir devant lui jusqu'au marché. Pendant le trajet , une foule considérable se pressait sur leur passage , attirée par les cris des satellites et les coups redoublés du tambour. Il était environ neuf heures du matin. Lorsqu'ils furent arrivés...
Page clxxxvi - La première se forme de quelques grosses pierres jetées de distance en distance , en travers des ruisseaux; c'est la plus commune. La seconde est composée de pieux fichés dans le fleuve et recouverts de terre ; ce viaduc est passable , quoique trop souvent à jour. Quand l'eau...
Page clxxxvi - Quant à celles de deuxième classe , leur beauté , largeur et commodité varient tous les quarts d'heure. Lorsque je ne vois plus qu'un mauvais sentier, je demande si c'est encore la grande route; on répond affirmativement; le tout est de s'entendre. Pierres, rochers, houe, ruisselets, rien n'y manque, excepté le chemin.
Page 88 - Quatre jours après, le geôlier vint dire aux deux captifs que le mandarin avait ordonné pour le lendemain un grand repas sur la place publique. Les apostats devaient y prendre part avec lui ; les confesseurs, au contraire, s'ils persistaient dans leur résolution, devaient être mis à mort. Le compagnon de Paul, ne comprenant pas bien ces paroles, croyait que peut<Hre la paix serait rendue aux fidèles.
Page 87 - ... ordre et vous êtes dignes de mort. « — Ignorant comme je suis , répondit Paul , je ne « connais pas la doctrine de Confueius, ni celle de « Mong-tze, qui sont pour les lettrés; celle de Fô ne « regarde que les bonzes ; mais la religion chrétienne * est faite pour tous les hommes . Votre serviteur va « vous en dire quelque chose: Au commencementDieu « seul était; c'est lui qui a tiré du néant tout ce qui « existe. Après la création, il y eut des époux et des « familles, puis...
Page 264 - Ils sont vérita« blement agréables à Dieu ; ils sont aimés de la Sainte « Vierge et des saints Anges : ils seront aussi agréables
Page 395 - AN OVERDUE FEE IF THIS BOOK 18 MOT RETURNED TO THE LIBRARY ON OR BEFORE THE LAST DATE STAMPED BELOW. NON-RECEIPT OF OVERDUE NOTICES DOES NOT EXEMPT THE BORROWER FROM OVERDUE FEES. r...
Page xvii - J'informai alors en détail Votre Majesté de cette affaire. Maintenant je fais réflexion que Min-chi a reçu les patentes de création de Votre Majesté, qu'elle a gouverné ma maison, qu'elle m'a aidé aux sacrifices, qu'elle a servi la reine ma bisaïeule et la reine ma mère; qu'elle a porté le deuil de trois ans avec moi. Suivant les lois de la nature et de l'équité, je devais la traiter avec honneur ; mais je me suis laissé emporter à mon imprudence. Après que la chose fut faite, j'en...

Bibliographic information