Du passé et de l'avenir des haras: Recherches sur le commerce, les dénominations et la production des chevaux, principalement en France, avant 1789

Front Cover
Michel Lévy Frères, 1861 - Horse farms - 216 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 61 - Item en mettant une main sur l'arçon de la selle d'un grand coursier , et l'autre emprès les oreilles, le prenoit par les crins en plaine terre, et sailloit par entre ses bras de l'autre part du coursier.
Page 113 - Jusqu'à présent je parlais de choses que je connaissais assez bien, et où la faiblesse de ma parole était du moins soutenue par d'anciennes études ; maintenant je vais parler de choses que je sais à peine, que j'apprends à mesure que je les dis : j'ai besoin, et ce n'est pas une phrase faite ni apportée de chez moi , j'ai besoin d'une double indulgence.
Page 3 - ... autour de lui, ni du fer luisant de la hallebarde et du javelot. Il creuse la terre, plein d'émotion et d'ardeur, au son de la trompette, et il ne peut se retenir. Au son bruyant de la trompette il dit : Ha! ha! Il flaire de loin la bataille, le tonnerre des capitaines et le cri de triomphe.
Page 63 - ... à la mode des Tartares, et pour dernier mets de son service, le cheval ainsi courant à toute carrière, il se tenoit des mains à l'arson de devant, et...
Page 177 - Mais ils furent détrompés aussitôt qu'ils eurent aperçu sa grâce et son adresse à manier son barbe de poil isabelle , couvert d'une housse toute parsemée de croix du Saint-Esprit et de fleurs de lis en broderie d'or , lequel par sa gaieté , qui le fit soulever et aller plusieurs fois à courbettes , vérifie le dire de Plutarque : Que les chevaux ne flattent point les rois; ce qui a donné sujet au nôtre de se rendre un des meilleurs écuyers de son royaume.
Page 14 - Estant donc party d'aupres du roy de Navarre , ainsi qu'il a esté dit au chapitre precedent, vous vous en allastes à Rosny, où la premiere chose que vous fistes, fut d'envoyer le sieur de Maignan , vostre escuyer, à Paris, pour vous achepter de grands chevaux ; lequel, huict ou dix jours apres, vous en amena six assez beaux et bons, et, entre iceux, un cheval d'Espagne, noir, qui n'avoit rien qu'une tache blanche à la fesse droicte , l'un des plus gentils et dociles chevaux, que nous ayons jamais...
Page 208 - Advis : on peut en France élever des chevaux aussi beaux , aussi grands et aussi bons qu'en Allemagne et royaumes voisins.
Page 44 - France, et de les departir sous chefs, et par compaignies, et de les choisir et élire par nom et surnom : et sembloit bien à chacun gentilhomme, que, s'il se monstroit sur un bon cheval , il en...
Page 115 - Éviter cette tendance funeste qui entraîne l'État à exécuter lui-même ce que les particuliers peuvent faire aussi bien et mieux que lui. La centralisation des intérêts et des entreprises est dans la nature du despotisme. La nature de la République repousse le monopole. Enfin, préserver la liberté de la presse des deux excès qui la compromettent toujours : l'arbitraire et sa propre licence.

Bibliographic information