Compte-rendu des séances de la Commission royale d'histoire, ou, Recueil de ses bulletins

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 230 - Rubens sur ce servante seulement, nous voulons tout ce que payé, baillé et délivré luy aura esté à la cause dicte, estre passé et alloué en la despence des comptes, et rabattu des deniers de la...
Page 109 - Zellande et de Namur, marquis du Saint-Empire, seigneur de Frise, de Salins et de Malines, à tous ceulx qui ces présentes lectres verront, salut.
Page 376 - esté mis en délibération, avons joinctement trouvé convenir « de renvoyer vers Voz Seigneuries les seigneurs de Bloyere et « Teron, pour vous démonstrer, messieurs, nostre bonne et sin« cère dévotion, et que ne désirons rien plus au monde que « joindre avecq Voz Seigneuries noz cœurs, forces et moyens « pour les employer contre le commun ennemy pour remectre « le pays en liberté et repos ; aultrement seroit à craindre que « feriez occasion que l'ennemy se poulroit empiéter tant...
Page 115 - Et afin que ce soit chose ferme et estable à tousjours nous avons fait mettre nostre seel à ces présentes, sauf en autres choses nostre droit et lautruy en toutes. Donné à Paris le XXIIe jour de juing, lan de grace mil IIIICXXIIII et de nostre règne le second.
Page 228 - Palatins et de Hainaut, de Hollande, de Zélande, de Namur et de Zutphen, Marquis du SaintEmpire de Rome, Seigneur et Dame de Frises, de Salins, de Malines, des cités, villes et pays d'Utrecht, d'Ovérissel et de Groeninghe, etc.
Page 173 - ... de grâce ; à quoy ledict capitaine Julien respondict que non , demonstrant en estre dolant. Que lors ledict seigneur comte patient laissa tomber son manteau qu'il avoit sur sa robbe de nuict, se prosterna à genoulx sur ou près de l'un des coussins noirs, y estans devant une croix et deux chierges, et ainsi à genoulx laissa tomber icelle sa robbe, mectant lez luy son chapeau garny de plumaiges. Et ayant adoré la croix, avalit son petit bonet ou linge qu'il avoit sur ses yeulx. Au mesme instant...
Page 244 - C'est par le défaut de ces connoissances que généralement tous les écrivains françois, Voltaire surtout, sont tombés dans les erreurs les plus grossières et les plus lisibles, lorsqu'ils se sont avisés de parler de l'histoire des Pays-Bas.
Page 228 - ... de Flandres la livre, par an , dont voulons et ordonnons qu'il soit payé et contenté, par les mains de nostre amé et féal conseillier et receveur général de...
Page 396 - Bruxelles (décembre 1653), il sollicita une audience de l'archiduc. Elle ne lui fut accordée qu'au bout de trois jours, et la veille même de celui où elle eut lieu, lui parvint une dépêche du prince, où on lui mandait qu'il eût à se tenir pour démissionné de ses fonctions, jubilarisé comme on disait alors: ses infirmités et son grand âge étaient allégués pour motifs. Roose, qui avait en effet atteint sa soixante-huitième année — ce qui ne l'empêcha pas de vivre encore près...
Page 383 - Cachet à tous les détails de l'entreprise nationale confiée à son zèle pour la science et à son patriotisme. Y avait-il des recherches laborieuses à faire, des textes difficiles à vérifier, des points obscurs à éclaircir, c'était à lui qu'elle avait recours. Elle avait pu se convaincre de l'étendue de ses connaissances en diplomatique, en paléographie, en histoire ; elle savait aussi qu'elle pouvait se reposer en toute confiance sur la sûreté de ses appréciations, sur la solidité...

Bibliographic information