Histoire des rois et des ducs de Bretagne, Volume 2

Front Cover
Duféy, 1839 - Brittany (France)
1 Review
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

pour sam page 137 Abbaye de Redon et Lapins

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 246 - L'accusé n'ayant pas paru, la cour prononça le jugement suivant : « Attendu que Jean, duc de Normandie, en violation de son serment à Philippe, son suzerain , a assassiné le fils de son frère aîné , vassal de la couronne de France et proche parent du roi, et qu'il a commis ce crime dans la seigneurie de France, il est déclaré coupable de félonie et de trahison, et en conséquence condamné à perdre toutes les terres qu'il tient par hommage.
Page 421 - Noster Aristoteles, logicis, quicunque fuerunt, Aut par, aut melior : studiorum cognitus orbi Princeps; ingenio varius, subtilis, et acer; Omnia vi superans rationis, et arte loquendi Abaelardus erat; sed tunc magis omnia vicit, Cum Cluniacensem monachum moremque professus, Ad Christi veram transivit philosophiam.
Page 239 - Abandonne de fausses préten« lions, disait-il, à des couronnes que oncques « ne porteras. Suis-je pas ton oncle? Je te ferai « part d'héritage comme ton seigneur, et te « donnerai mon amitié. — Mieux me...
Page 429 - Eorum damnum, si scivero, impediam et removere faciam si potero: alioquin quam citius potero, intimabo vel tali personae dicam quam eis credam pro certo dicturam. Consilium quod mihi crediderint, per se vel per nuncios suos seu per litteras suas, secretum tenebo et ad eorum damnum nulli pandam, me sciente.
Page 29 - Je lui racon> terai tout ce que j'ai tenté pour le bien de mon peuple, » les dangers et les travaux par lesquels j'ai passé afin de > pacifier le pays, le délivrant des Normands payens qui > sont ses ennemis, et par sa sainte grâce ayant rendu » la Bretagne libre, et rétabli chacun dans ses biens, > titres et honneurs. Or, Sire Dieu, lui dirai-je, si j'ai » observé votre sainte loi autant qu'il est possible à...
Page 242 - ... ce moment, à se reposer sur d'autres que lui-même du soin de sa vengeance. Un soir assez tard ', il déclara qu'il partait pour Cherbourg. Il s'arma, se rendit au pied de la tour où l'on gardait son infortuné neveu, l'envoya chercher par son écuyer Pierre de Maulac, et lui dit, en le...
Page 423 - ... l'estimerois plus que le grand univers. Merci à vous d'avoir avec tant d'honneur reçu mien envoyé, et veuille le Dieu servateur que en mes terres existe chose que plaise à vous posséder, soict éper(1) Roman de la Violette, viij, notes.
Page 426 - Volentes nos ipsos humiliare pro Illo Qui Se pro nobis humiliavit usque ad mortem, gratia Sancti Spiritus inspirante, non vi inducti...
Page 239 - Angleterre, Touraine, Anjou, Guyenne sont miens de son chef, et Bretagne de l'estoc de ma mère; jamais n'y renoncerai que par la mort. — Ainsi sera donc, beau neveu, » murmura Jean on laissant tomber sur le prince captif un regard plein de joie et de crnauté.
Page 239 - Philippe a placé la couronne sur mon » front ; il fut mon parrain de chevalerie; il m'a bqillé sa fille en' foi de mariage. — Et tu ne » l'épouseras meshuy ! ... Beau neveu , mes tours sont fortes , et n'ya ici nul qui résiste à » ma volonté.- Jamais tours ni épées ne me rendront assez lâche que de redire au droit que je n tiens de mon père aprèsDieu; ce fut Geoffroy votre frère aîné , aujourd'hui devanlle sauveur

Bibliographic information