Campagne de Russie (1812): Supplement (24juin-10aout)

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 878 - ... l'empereur Alexandre, à Paris, à Berlin et dans d'autres résidences, désirant se rendre en Russie, sa majesté souhaite connaître les intentions de votre souverain sur cet objet. Si le départ de la" légation de sa majesté à Pétersbourg, de celle de ses alliés , de ses consuls et des quatre ingénieurs français que l'empereur de Russie avait désirés , et qu'il ne serait pas juste de retenir puisqu'ils ne sont allés en Russie que pour se conformer aux ordres qu'ils avaient reçus...
Page 879 - ... l'empereur de Russie. Si le contraire devait arriver, il faudrait recourir à la voie de l'échange des légations respectives ainsi que cela a eu lieu dans plusieurs circonstances. Si l'empereur Alexandre juge à propos d'adopter le premier parti, il sera nécessaire, monsieur le comte, que vous veuillez bien, en m'en informant, me faire connaître les dispositions qui auront été prises à cet égard, et la route que vous aurez fixée pour le retour des ambassadeurs , consuls et ingénieurs,...
Page 929 - Faites-lui connaître, écrivait-il, qu'il ne connaît pas les bornes de sa place. » (31 juillet.) Suivant sa coutume, Maret adoucit singulièrement la forme de cette objurgation: Sa Majesté me prescrit de vous inviter à ne pas correspondre avec les généraux sur les opérations militaires. Elle me donne cet ordre à l'occasion de votre lettre au prince de Schwarzenberg. Elle aurait trouvé plus convenable et tout à fait naturel que vous vous fussiez adressé au général Dutaillis, commandant...
Page 312 - GUERRE. ,,Trieste le 6 fë-vrier 1810. ,,Je viens de recevoir la lettre que Votre Excellence m'a fait l'honneur de m'écrire...
Page 857 - Je me suis empressé de porter à la connaissance de mon gouvernement le contenu de la lettre que Votre Excellence m'a fait l'honneur de m'adresser en date du...
Page 748 - J'ai reçu la lettre que Votre Altesse m'a fait « l'honneur de m'écrire, ainsi que tous les papiers « qu'elle renfermait. L'opinion publique a tou« jours été la règle de ma conduite.
Page 352 - L'ennemi nous laissa tranquilles. Ce jour a prouvé à l'ennemi , par six heures «de combat le plus vif qu'on puisse livrer, et dans la plus grande disproportion de nombre, qu'il avait affaire à des soldats commandés par Napoléon.
Page 355 - ... de cavalerie qui composent le cinquième corps. Cette mesure est d'autant plus conforme aux circonstances , qu'outre les motifs qui la rendent nécessaire , elle offre encore l'avantage de procurer des fonds , puisque ce n'est que les hommes au-dessus du complet des compagnies qui sont entretenues par la France. Dans le cas où Votre Majesté jugerait convenable d'adopter la proposition que j'ai l'honneur de lui soumettre, j'ose la prier de vouloir bien ordonner également aux autorités civiles...
Page 350 - Latour-Maubourg , sur les affaires des g et io juillet. La division sous mes ordres passa le Niémen à gué au-dessus de Biélica, dans la soirée du 7 juillet ; elle arriva le 8 à Nowogrodek : c'est là que je reçus l'ordre de me porter à grandes journées surNieswiéz.
Page 351 - ... vingt-huitième brigade fut porté au-delà; tout le reste de la division resta en deçà du même bois. Je reconnus l'ennemi et le trouvai trop en force pour oser lui livrer combat, ayant surtout reçu pour instruction de ne rien donner au hasard. C'était tout le corps des cosaques Platoff et Jlowcïisky réunis, ainsi qu'une division de dragons et hussards.

Bibliographic information