La Chevalerie Vivien: chanson de geste, Volume 1

Front Cover
Louis Adolphe Terracher
H. Champion, 1909 - Chansons de geste - 287 pages
 

Selected pages

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 286 - De l'Académie Française Professeur au Collège de France LES LÉGENDES ÉPIQUES Recherches sur la formation des chansons de geste I. Le cycle de Guillaume d'Orange 3» édition in-8», 474 pages 25 fr.
Page 88 - H cuens est remeis, / Ou a Orenge, ne sai dire lou quel. Qu'il me secore, por Deu de majesté. Le ms. de Boulogne fait d'ailleurs disparaître cette singulière hésitation, dont il ne sera plus question dans la suite, en fusionnant deux vers : 1 103 Avroit il nul clmicns.
Page 285 - Le petit et le grand testament de François Villon. Les cinq ballades en jargon et des poésies du cercle de Villon, etc. Reproduction fac-similé du manuscrit de Stockholm avec une introduction de Marcel Schwob, 149 p.
Page 180 - II (l)o geta, c'onques n'i ot paior. Ancor i pert et para a maint jor En bon exanple qui torne tot entor (1736ff.).
Page 208 - Ferant d'espee par ire et par tençon, Droit a Orenge, son plus mestre dognon. Iluec l'asisent li Sarrasin félon.
Page 276 - Dieu, saiehes que tu verras Guillaume « avant que tu meures ; mais il ne peult * mie si tost venir, car « il est enclos et assailli de plus de quinze mille payens. » Et a ces mots s'en est la voix partie, et Vivien est demouré si malade qu'il ne pençoit, si nom a la mort. Et Esrofle s'en I."> ala vers son nafvire et mena ses prisonniers en ung vessel ouquel ff...
Page 8 - 105 .viic. paiens ia si conraez : Copeit lor ont et balievres et neis ; N'i ot .1. sol qui n'ait les iolz crevés, Qui n'ait les pons et les .11.
Page 282 - ... en sa compaignie. Si lui prie que, quant ma char avra pourry en terre et mon corps rexucitera au grant jour du jugement, qu'il me doint grâce de le veoir en la gloire ou il colloque et mectra ses benoists...
Page 48 - dist il, « en Deu vos confortés. « Dex nos a hui en son ciel apelés ; « Qui si mora ans ne fut si beur neis, « El ciel sera ensanble les abés.
Page 44 - L'oi en covent a Deu de maiestei Que ne fuiroie por Turc ne por Escler. De la bataille ne me voirai torner, Tos dis [ i] iere ou mors ou vis trovés. » Dans les deux textes, l'attitude de Vivien est identique, son discours analogue. Dans G,, sa générosité est justifiée : par la force des circonstances, il se trouve avec des combattants dont il n'est pas le chef. Dans C, en revanche, son...

Bibliographic information