Le Viandier de Guillaume Tirel, dit Taillevent

Front Cover
Jérôme Frederic Pichon, Georges Vicaire
Techener, 1892 - Cooking - 178 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxxvi - C'étoit à l'Huissier de salle à poser et à retiret le coussin sur lequel s'asséyoit le Duc. Le Maître-queux avoit le privilège d'apporter à la table du Duc un plat , d'avoir un siège dans la cheminée de la cuisine , et de s'y asseoir quand il vouloit. La garde des épices lui étoit confiée. Il commandoit à tous les gens de la cuisine ; et -, à ce titre , il portoit , quand il étoit en fonction , une grande cuillère de bois , qui lui servoit tant à goûter les potages qu'à corriger...
Page 138 - Courtois, carpentiers, lesquielx, pour euls, comme pour leurs compaignons, congnurent avoir eu et receu de honorable homme et sage Symon de Baigneux...
Page 130 - Lugdunensium, salutcm et dilectionem. Patentes litteras regias nos récépissé noveritis in hec verba : Philippe par la grâce de Dieu roys de France, au bailli de Mascon ou à son lieutenant, salut. Nous volons pour certaine cause et vous mandons que sanz délay vous vous informez bien et diligemment et en toute la meilleure manière que vous porrez combien de rentes et de revenus par an les frères de l'Ospitau de Sain Jehan de Jherusalem ont en vostre baillie...
Page 135 - Taillevant, escuier, ay eu et receu de Jehan Chauvel, trésorier des guerres du Roy nostre sire, en prest sur les gaiges de moi seul, desserviz et a desservir en ces présentes guerres sous le gouvernement de Mons.
Page liv - Taillèrent, queulx du roy nostre sire, fit, tant pour abiller que appareiller boully, rousty, poissons de mer et d'eaue doulce: saulces, espices et aultres choses à ce convenableset nécessaires, comme cy après sera dit.
Page 43 - ... aultres choses à ce convenables et nécessaires, comme cy après sera dit. Et premièrement du premier chapitre.
Page 67 - Pour faire d'aultre coulis à poysson, prenés une perche et la faictes cuyre en eaue ; quant elle sera cuyte, soit plumée, et les arestes ostées...
Page 13 - ... drapel ; puis batés du petail dessus, bien fort, a tant qu'il soit tout espouillié, et lavés tres bien en eaue, et quant il sera tres bien cuit, si le purés et prennés lait de vache boulli une onde, puis metés cuire dedans vostre forment, et tirés arriere du feu et remués souvant, et fillés dedans moyeux d'uefs grant foison ; et qu'il ne soit pas trop chaut, quant l'en les filera dedans, et remués dedans, puis fines espices et saffran un pou, et doit estre un liant et jaunet; et aucuns...
Page 8 - . CIVE DE LIÈVRES *. Rosticés tout cru en broche ou sus le gril, sans trop lessier cuire; descouppés par pièces, et frisiés en sain de lart, et oingnons menus mincies 3 ; prennes pain halle deffait de vin et de bouillon de buef, ou de purée de pois, et boullés aveques [ vostre] grain ; affinés gingembre, canelleet saffran, deffaites de verjus et de vin aigre ; et soit fort espicé.
Page 114 - ... sur les morseaus qui auront estei arochié et du sel, e tous ceu métez en escuèles e du chivè desus. Es autres membres de porc frès, en yver e en esté, à la savor verte 5, sanz aus, de poivre e de gingembre e de perresil e de sauge deslrempée de verjus ou de vin aigre ou de vin pur; e se elles sont salées, à la moustarde. Les III1 piez e les orilles et le groing, en souz de perresil e d'espices détrempé devin aigre.

Bibliographic information