Les enseignements d'Anne de France ... à sa fille Susanne de Bourbon, publ. par A.-M. Chazaud

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page xix - Chère fille, si vous l'aimez, le profit en sera votre. Bien est la créature hors du bon chemin qui ailleurs met l'amour de son cœur, sinon en lui ou sur lui. 4. Chère fille, la mesure dont nous le devons aimer, c'est de l'aimer sans mesure. Il a bien mérité que nous l'aimions, car il nous aima le premier. Je voudrais que vous sussiez bien penser aux œuvres que le béni fils de Dieu fit pour notre rédemption. 5. Chère fille, ayez grandement à cœur comment vous lui pourriez davantage plaire,...
Page xix - ... lui. [4.] Chère fille, la mesure dont nous le devons aimer, c'est de l'aimer sans mesure. Il a bien mérité que nous l'aimions, car il nous aima le premier. Je voudrais que vous sussiez bien penser à ces œuvres que le benoît fils de Dieu fit pour notre rançon.
Page xxiii - Chère fille, obéissez humblement à votre mari et à votre père et à votre mère dans les choses qui sont selon Dieu ; vous le devez faire volontiers à...
Page xviii - C'est le Seigneur à qui toute créature peut dire : « Sire, vous êtes mon Dieu; vous n'avez besoin d'aucun de mes biens.
Page 128 - Aussi au fait contraire, la chose est de grant recommandacion, qui est au feu et qui ne peut ardoir (brûler) ni empirer, et qui est ès terribles ondes de la mer et ne peult noyer, et qui est ès fanges de ce monde et...
Page xxv - ... 18. Chiere fille, pourcachiez volentiers orisons de bones gens, et m'i accompaigniez. 19. Et se il avient k'il plaise à nostre signour que jou trespasse de cheste vie devant vous, je vous pri que vous pourcachiez messes et orisons et autres bienfaits pour m'ame.
Page xxiv - Seigneur, qui l'a ainsi ordonné. Mais contre Dieu tu ne dois à moi obéir. Chère fille, mets si grande entente à être parfaite en tout bien que ceux qui te verront, ou entendront parler de toi, y puissent prendre bon exemple. Il me semble qu'il est bon que tu n'aies pas trop grand surcroît de robes et joyaux, selon l'état où tu es.
Page 25 - ... et ne ressemblez .pas aucunes, à qui il semble qu'elles sont fort gentes, quant elles sont fort ouvertes, et just chaucées, et vestues tant que, par force de tirer, sont souvent leurs vestemens désirez, dont elles sont mocquées, et au doy monstrées de ceulx qui le sçavent, et en oyent parler.
Page xxv - Et s'il advient qu'il plaise à Notre-Seigneur que je trépasse de cette vie avant vous, je vous prie de procurer messes et oraisons et autres bienfaits pour mon âme. [20.] Je vous recommande que nul ne voie cet écrit sans permission.

Bibliographic information