Oeuvres de M. Boileau Despréaux...: Avec des eclaircissemens historiques donnés par lui-même, Volume 3

Front Cover
David, 1747
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 532 - ... en peut dire, et de ne me mettre en peine que du compte que j'aurai à lui en rendre quelque jour. «Ainsi, Monsieur, vous pouvez assurer le P. Bouhours et tous les jésuites de votre connaissance, que, bien loin d'être fâché contre le régent qui a tant déclamé contre mes pièces de théâtre, peu s'en faut que...
Page 312 - Et je ne règle point l'estime que je fais d'eux par le temps qu'il ya que leurs ouvrages durent, mais par le temps qu'il ya qu'on les admire. C'est de quoi il est bon d'avertir beaucoup de gens qui...
Page 532 - ... critique. Il ya longtemps que Dieu m'a fait la grâce d'être assez peu sensible au bien et au mal qu'on en peut dire, et de ne me mettre en peine que du compte que j'aurai à lui en rendre quelque jour.
Page 307 - Mais lorsque des écrivains ont été admirés durant un fort grand nombre de siècles, et n'ont été méprisés que par quelques gens de goût bizarre, car il se trouve toujours des goûts dépravés, alors...
Page 91 - Tous deux dormoient : dans cet abord Joconde Voulut les envoyer dormir en l'autre monde ; Mais cependant il n'en fit rien , Et mon avis est qu'il fit bien. Le moins de bruit que l'on peut faire En telle affaire Est le plus sûr de la moitié. Soit par prudence, ou par pitié, Le Romain ne tua personne.
Page 311 - ... pas qu'il pût jamais y avoir en France un poète digne de lui être égalé. Il n'y en a point, en effet, qui ait eu plus d'élévation de génie, ni qui ait plus composé. Tout son mérite pourtant, à l'heure qu'il est, ayant été mis par le temps comme dans un creuset, se réduit à huit ou neuf...
Page 310 - ... c'est une louange que tout le monde lui donne encore. Mais on s'est aperçu tout d'un coup que l'art où il s'est employé toute sa vie était l'art qu'il savait le moins, je veux dire l'art de faire une lettre ; car, bien que les siennes soient toutes pleines d'esprit et de choses admirablement dites, on y remarque partout les deux vices les plus opposés au genre...
Page 493 - Cependant , fur le dos de la plaine liquide , S'élève à gros bouillons une montagne humide. L'onde approche, fe brife, & vomit à nos yeux, Parmi des flots d'écume , un monftre furieux. Son front large eft armé de cornes menaçantes; Tout fon corps eft couvert d'écaillés jauniffantes. Indomptable taureau , dragon impétueux, Sa croupe fe recourbe en replis tortueux ; Ses longs mugiflemens font trembler le rivage.
Page 186 - ... que j'ai cinquantesept ans, je ne dois plus prétendre à l'approbation publique? Cela est dit en quatre vers, que je veux bien vous écrire ici, afin que vous me mandiez si vous les approuvez : Mais aujourd'hui qu'enfin la vieillesse venue, Sous mes faux cheveux blonds déjà toute chenue, A jeté sur ma tête, avec ses doigts pesants, Onze lustres complets surchargés de deux ans.
Page 185 - Fontaine m'a dit plus d'une fois que les deux vers de mes ouvrages qu'il estimoit davantage, c'étoit ceux où je loue le roi d'avoir établi la manufacture des points de France, à la place des points de Venise. Les voici; c'est dans la première épître à Sa Majesté: Et nos voisins frustrés de ces tributs serviles Que payoit à leur art le luxe de nos villes.

Bibliographic information