Teutsche staatskanzley von d. Johann August Reuss ..., Volume 5

Front Cover
Stettinischen handlung, 1803
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 322 - Aucun individu ne pourra être maltraité , pour raison de services rendus à l'armée autrichienne, ou pour opinions politiques ; le général en chef de l'armée autrichienne fera relâcher les individus qui auraient été arrêtés dans la république cisalpine pour opinions politiques, et qui se trouveraient dans les forteresses sous son commandement.
Page 332 - ... par des délégués nommés à cet effet par les généraux en chef des deux armées. Il ne...
Page 317 - ... leur évacuation ; il sera nommé un autre commissaire des guerres pour assurer, recevoir et distribuer les subsistances de la troupe française, soit à Gênes, soit en marche.
Page 243 - ... d'attendre de sa valeur et de l'invincible ascendant du héros qui la dirige. Le Sénat conservateur a reçu avec enthousiasme la nouvelle de ses succès. Il partage avec tous les Français l'admiration et l'allégresse qu'inspirent nos triomphes, la reconnaissance et les regrets si justement acquis aux braves dont le sang a coulé pour la défense de la République. Puisse cette victoire, en mettant le comble à notre gloire , mettre un terme à l'effusion du sang et aux malheurs de l'humanité...
Page 239 - Desaix soit honorée dans la fête du i.{ juillet prochain. » Le Tribunat arrête de plus qu'il sera fait aux consuls de la République un message dont la teneur snit : » — Consuls, votre message sur la journée de Marengo a , inspiré au Tribunat le vœu qu'il s'empresse de vous communiquer. » L'armée s'est couverte d'une gloire nouvelle ; mais elle a perdu un de ses héros. La mort de Desaix est un malheur public au sein des plus éclatnns triomphes.
Page 254 - ... influencer encore les ministres de Vienne, les troupes de la République ne redouteront ni les neiges, ni la rigueur des saisons, et pousseront la guerre, pendant l'hiver, à toute outrance, sans laisser le temps aux ennemis de former de nouvelles armées.
Page 280 - Un de nos départements était au pouvoir de l'ennemi ; la consternation était dans tout le midi de la France. La plus grande partie du territoire du peuple ligurien, le plus fidèle ami de la République, était envahie. La république cisalpine, anéantie dès la campagne passée, était devenue le jouet du grotesque régime féodal. Soldats! vous marchez.... et déjà le territoire français est délivré ! La joie et l'espérance succèdent dans notre patrie à la consternation et à la crainte.
Page 333 - Les habitans de ce pays ne seront point inquiétés pour raison de services rendus à l'armée impériale, ni pour opinions politiques, ni pour avoir pris une part active à la guerre.
Page 314 - L'amiral Keith s'engage à fournir à cette troupe la subsistance en biscuit, sur le pied de la troupe anglaise... Par contre, tous les prisonniers autrichiens faits dans la Rivière de Gênes par l'armée...

Bibliographic information